Resolution de l’AMM sur le Soutien aux Associations Medicales en Amerique Latine et aux Caraïbes


Adoptée par la 58e Assemblée Générale de l’AMM, Copenhague 2007
Et réaffirmée avec une révision mineure par la 207ème session du Conseil de l’AMM, Chicago, Etats-Unis, Octobre 2017

Des rapports sérieux font état d’accords entre le gouvernement cubain et certains gouvernements d’Amérique Latine et des Caraïbes pour fournir du personnel de santé cubain destiné à remplir les fonctions de médecins dans ces pays, court-circuitant en cela les systèmes mis en place pour protéger les patients et dont le but est de contrôler l’autorisation d’exercer et les compétences des médecins.

L’Association médicale mondiale (AMM) est très préoccupée par les risques encourus par les patients du fait de ces pratiques médicales non réglementées et rappelle sa prise de position sur les directives éthiques pour le recrutement des médecins au niveau international, qui contient les recommandations suivantes : « les médecins qui, à titre permanent ou temporaire, exercent leur profession dans un autre pays que leur pays d’origine doivent être traités sur un même pied d’égalité que les autres médecins du pays » (paragraphe 7) et « rien ne doit empêcher les pays de signer, conformément au droit international et en bonne connaissance des règles internationales sur les droits de l’homme, des accords bilatéraux et des accords de compréhension mutuelle pour assurer une coopération utile en matière de prestation de soins de santé, y compris les échanges de médecins » (paragraphe 8).

Dans ces régions, il existe déjà des associations médicales dûment déclarées et légales qui sont chargées du recensement des médecins et qui doivent être consultées par leurs ministres de la santé respectifs.

En conséquence, l’AMM:

  1. Condamne toute action menée par les gouvernements en matière de politiques et de pratiques contournant ou court-circuitant les normes reconnues pour l’exercice de la médecine et la délivrance de soins médicaux.
  2. Demande aux gouvernements d’Amérique Latine et des Caraïbes de travailler avec les associations médicales pour toutes les questions ayant trait à la certification des médecins et à la pratique de la médecine et de respecter le rôle et les droits de ces associations médicales et l’autonomie de la profession médicale.
  3. Au vu de la gravité de la situation, demande instamment aux gouvernements d’Amérique latine et des Caraïbes de respecter le Code international d’éthique médicale de l’AMM, les déclarations de l’AMM sur la régulation assurées par la profession, sur l’autonomie professionnelle et l’indépendance clinique  ainsi que la prise de position de l’AMM sur les directives éthiques pour le recrutement des médecins au niveau international, qui fixent des règles pour la pratique médicale des médecins dans le monde entier.
Résolution
Amérique latine, Caraïbe, Certificat de médecins, Cuba