Résolution de l’AMM sur les migrations


Adoptée par la 69e Assemblée Générale de l’AMM à Reykjavik, Islande, Octobre 2018

Nous faisons face aujourd’hui à des tendances migratoires accrues au niveau mondial. Cette situation, loin d’avoir trouvé une solution, s’est empirée au cours des derniers mois, exacerbée par des évènements politiques, sociaux et économiques et a des conséquences graves sur les personnes, dégradant leur qualité de vie et dans certains cas, les mettant en danger de mort. De telles situations entravent leur droit fondamental à la santé et dans de nombreux cas les forcent à abandonner leur pays à la recherche d’une vie meilleure.

Les migrations internationales constituent un phénomène mondial, causé par des facteurs multiples, parmi lesquels les inégalités démographiques et économiques entre les pays, les conflits armés, la faim et les catastrophes naturelles. Les politiques migratoires adoptées par la plupart des pays d’accueil deviennent de plus en plus restrictives à l’endroit des migrants économiques.

L’Association médicale mondiale (AMM) considère que la santé est un besoin primaire, un droit humain et l’un des principaux moteurs du développement économique et social. L’accroissement des migrations est un phénomène lié aux progrès et aux tendances à l’œuvre en ce début de XXIe siècle.

L’AMM réaffirme la résolution sur les réfugiés et les migrants qu’elle avait adoptée en octobre 2016.

L’AMM, ses membres constituants et la communauté internationale de la santé devraient plaider pour :

  1. un engagement fort et continu des médecins pour la défense des droits humains et la dignité de tous les peuples à travers le monde, et pour la lutte contre la souffrance, la douleur et la maladie ;
  2. la priorisation des soins pour tous les êtres humains sur tout autre intérêt ou considération ;
  3. la fourniture des soins de santé nécessaires, par la coopération internationale au bénéfice des pays qui reçoivent et accueillent le plus grand nombre de migrants ;
  4. que les gouvernements parviennent à des accords politiques qui permettent d’accorder les ressources de santé nécessaires à la prestation de soins de manière adéquate et coordonnée aux personnes en situation de migration.

L’AMM souligne que le rôle des médecins est de soutenir et de promouvoir activement les droits de toutes les personnes à des soins médicaux, fondés sur la seule nécessité clinique et de protester contre toute législation ou pratique qui irait à l’encontre de ce droit fondamental.

Résolution
Migration