Plaidoyer urgent de l’AMM en faveur d’un médecin condamné à mort


L’Association médicale mondiale (AMM) a une nouvelle fois appelé de toute urgence les autorités iraniennes à relâcher le médecin suédois d’origine iranienne condamné à la peine capitale en Iran.

Le Dr Ahmadreza Djalali, spécialiste de la médecine d’urgence est détenu depuis son arrestation en avril 2016. Il est accusé d’espionnage et a entamé depuis plusieurs semaines une grève de la faim. Il n’a pas été autorisé à voir son épouse ni son avocat et on lui a refusé des soins médicaux dignes de ce nom.

Ses soutiens affirment qu’il est actuellement très fragile et pensent que l’exécution de sa peine est imminente. La Cour suprême d’Iran a rejeté l’appel du Dr Djalali.

Le Président du Conseil de l’AMM, le Dr Frank Montgomery, a déclaré : « Nous appelons les autorités iraniennes à relâcher immédiatement le Dr Djalali. Il est un prisonnier d’opinion et nulle preuve ne vient accréditer qu’il soit autre chose qu’un universitaire exerçant sa profession.

Depuis qu’il est emprisonné, ses droits fondamentaux ont été bafoués et il a subi l’isolement carcéral et la torture psychologique.

J’exhorte les autorités iraniennes à révoquer la condamnation à la peine capitale du Dr Djalali. La peine de mort viole le droit à la vie tel qu’il est proclamé par la Déclaration universelle des droits de l’Homme. Elle constitue en cela l’ultime récusation des droits humains, quelles que soient la nature du crime commis, les caractéristiques du condamné et la méthode utilisée pour exécuter le prisonnier. »

L’AMM déplore l’arrestation de professionnels de santé

L’Association médicale mondiale (AMM) et le Comité permanent des...

Les médecins condamnés reçoivent un message de soutien de leurs homologues du monde entier

Au nom de millions de médecins à travers le monde, l’Association...