Les professionnels de santé du monde entier appellent à cesser les frappes aériennes sur les hôpitaux en Syrie


L’Alliance mondiale des professionnels de santé condamne la poursuite des attaques visant des hôpitaux dans la province d’Idleb, au nord-est de la Syrie.

 Il faut agir de toute urgence pour mettre fin à ces frappes aériennes délibérées et systématiques sur les hôpitaux, qui ont déjà fait plusieurs centaines de morts et laissé des millions de personnes sans soins de santé dignes de ce nom.

 Catherine Duggan, présidente de l’AMPS, a déclaré :« Les membres de l’AMPS appellent d’une seule voix à faire cesser les attaques contre les hôpitaux et les établissements de santé en Syrie. Conformément au principe selon lequel tous les citoyens d’une zone de conflit doivent pouvoir bénéficier des opérations humanitaires, nous défendons unanimement la prestation de soins sans risque pour le personnel de santé. »

 Howard Catton, directeur général du Conseil international des infirmières a ajouté : « Le CII, qui représente les infirmières et infirmiers à travers le monde, condamne ces actes barbares et cyniques permanents, qui constituent des crimes contre l’humanité. Nous nous joignons à nos collègues d’autres professions de santé et exigeons des mesures immédiates pour mettre fin à ces attaques aériennes. Nous exprimons notre solidarité envers les civils et le personnel de santé qui se trouvent en première ligne, qui sont visés et tués et dont les communautés sont détruites. L’accès à la santé est un droit humain, comme l’est le droit des professionnels à ne pas subir de violence au travail : ces attaques sont ignobles et inacceptables. »

 Le Dr Otmar Kloiber, secrétaire général de l’Association médicale mondiale, a ainsi pris la parole au nom des 112 associations médicales nationales et régionales qu’il représente : « Aux côtés des infirmières et des autres professionnels et personnels de santé, les médecins travaillent à sauver les vies des personnes blessées et malades. De telles attaques, délibérées et systématiques contre des professionnels de santé sont des crimes contre l’humanité et devraient être sanctionnées comme tels. »

 Les membres de l’AMPS réagissaient aux dernières informations communiquées par les médias, selon lesquelles les hôpitaux de la province d’Idleb, tenue par les rebelles, étaient la cible d’attaques permanentes. Un reportage de la BBC (12 sept. 2019) montrait même la manière dont les hôpitaux étaient désormais déplacés sous terre pour pouvoir continuer leurs activités.

 

Les médecins ont besoin de plus de temps avec leurs patients

Les médecins ont besoin de plus de temps avec leurs patients pou...

L’AMM condamne le meurtre insensé d’un médecin japonais

L’Association médicale mondiale condamne le meurtre odieux d’un...