Les professionnels de santé condamnent les nouvelles lois du Brunei


Genève, Suisse, le 12 avril 2019 – L’Alliance mondiale des professionnels de santé considère que les nouvelles lois du Brunei sont inhumaines et discriminatoires, qu’elles violent les accords internationaux portant sur les droits humains et à ce titre a condamné leur récente adoption. Le nouveau code pénal en effet, présenté le 3 avril dernier sanctionne l’adultère et les relations sexuelles entre hommes par la peine capitale par lapidation, le vol par l’amputation et l’avortement par la flagellation publique.

Howard Catton, président directeur général du Conseil international des infirmières (CII) a déclaré : « Le CII se joint à nos collègues des autres professions de santé pour condamner fermement la discrimination et la violence exercées contre des populations vulnérables et considère la peine capitale comme un châtiment cruel, inhumain et inacceptable. Nous appelons le gouvernement du Brunei à faire respecter les droits fondamentaux de toutes et tous. »

Le Dr Otmar Kloiber, Secrétaire général de l’Association médicale mondiale a appuyé : « L’Association médicale mondiale avertit tous les médecins du Brunei que toute participation à de tels châtiments, y compris leur recommandation ou leur préparation constitue une atteinte incontestable à l’éthique médicale. »

Réunion du Conseil de l'Association Médicale Mondiale

du 25 au 27 avril 2019 Hôtel Santiago, Avenida Presidente Ken...

Des médecins de premier plan dénoncent l’attaque d’un hôpital

Les médecins qui composent l’Association médicale mondiale (AMM)...