Les étudiants en médecine et les médecins doivent témoigner plus d’empathie envers leurs patients, déclare le nouveau président de l’AMM


Les étudiants en médecine et les médecins se trouvent tellement sous l’influence de la science médicale aujourd’hui, qu’ils en viennent à oublier les besoins émotionnels de leurs patients, selon le nouveau Président de l’Association médicale mondiale (AMM).

Au cours de son discours d’intronisation, à l’occasion de l’Assemblée générale annuelle de l’AMM qui se tient à Tbilissi en Géorgie, le Dr Miguel Jorge a indiqué que la plupart des étudiants qui intègrent une faculté de médecine déclarent le faire pour aider les personnes qui souffrent. Mais des études montrent que lorsqu’ils quittent ces mêmes facultés, ils sont généralement moins sensibles aux besoins des patients que lorsqu’ils y sont entrés.

« Que s’est-il passé entre les deux ? a-t-il demandé. L’une des raisons possibles est que les étudiants, au cours de leur formation médicale, sont de plus en plus invités à réfléchir à la nature biologique des pathologies, plutôt qu’à l’environnement social qui entoure les patients et le développement de leur pathologie. On ne leur enseigne pas assez à prendre en compte les émotions des personnes qu’ils assistent. »

Le Dr Jorge, Président de l’Association médicale brésilienne et professeur associé de psychiatrie à l’université fédérale de São Paulo, a ajouté qu’un bon médecin devait être capable de se mettre à la place de ses patients, de ressentir ce qu’ils ressentent, afin de mieux comprendre leurs besoins.

« Dans les soins médicaux, il est aussi essentiel d’avoir de l’empathie que d’être capable d’examiner le patient. Nous entendons tous que la médecine est à la fois une science et un art, mais au cours de ces dernières décennies, la pratique de la médecine s’est mise à pencher de plus en plus vers son aspect scientifique.

Un médecin compétent n’est pas un bon mécanicien du corps, mais quelqu’un qui associe l’excellence technique et la proximité avec les patients, qui respecte leur dignité et qui leur témoigne de l’empathie et de la compassion. »

Le Dr Jorge a précisé que les médecins devaient apprendre à utiliser les nouveaux outils mis à leur disposition par les progrès de la médecine, mais aussi mettre à profit les réseaux sociaux pour améliorer la relation entre médecin et patient et ne pas délaisser la communication avec leurs patients.

La violence contre les professionnels de santé constitue un défi pour la santé publique

L’Association médicale mondiale (AMM) reçoit de plus en plus de...

L’AMM publie de nouvelles recommandations sur les tests génétiques

L’Association médicale mondiale (AMM) publie une version révisée...