L’association médicale mondiale organise des conférences déterminantes sur la fin de vie


Deux autres grandes conférences consacrées à la fin de vie ont été annoncées par l’Association médicale mondiale, dans le cadre de la révision de sa politique relative à l’euthanasie et au suicide médicalement assisté.

Pour faire suite à la conférence régionale pour l’Amérique latine qui s’est tenue à Rio de Janeiro en mars, des débats rassemblant les médecins d’autres régions se dérouleront à Tokyo et dans la cité du Vatican. La conférence de Tokyo aura lieu du 13 au 15 septembre prochain et celle du Vatican les 16 et 17 novembre. De nombreux intervenants issus d’Asie-Océanie, pour la première et d’Europe, pour la suivante, prendront la parole pour exposer les dilemmes éthiques liés à la fin de vie. L’AMM espère qu’une conférence de même nature sera organisée en Afrique.

La conférence de Tokyo est accueillie par l’Association médicale japonaise dans le cadre de l’Assemblée générale des associations médicales d’Asie et d’Océanie. Le débat aura pour thème les maladies incurables de la fin de vie.

La conférence qui se tiendra au Vatican est organisée conjointement par l’AMM, l’Association médicale allemande et l’Académie pontificale pro vita. Le Dr Frank Ulrich Montgomery, vice-président de l’AMM, a précisé que tout au long des deux jours que durera la conférence, se succéderont des intervenants issus de pays qui soutiennent l’euthanasie et d’autres qui s’y opposent. Parmi ces intervenants se trouveront des professionnels chevronnés de la médecine, des représentants d’autorités légales, des experts des soins palliatifs et de l’éthique médicale, des théologiens et des philosophes. Ils débattront des différentes politiques relatives à ces questions, des droits du patient et des limites des traitements et examineront les opinions publiques au sujet de la fin de vie.

Le Dr Ardis Hoven, Présidente du Conseil de l’AMM, rappelle : « L’objet de ces évènements est d’aider l’AMM à déterminer s’il convient qu’elle révise ou non sa politique relative à l’euthanasie et au suicide médicalement assisté. Au fil des ans, l’AMM a adopté un certain nombre de déclarations et de prises de position sur ces sujets. Notre politique actuelle est que l’euthanasie et le suicide médicalement assisté sont contraires à l’éthique et qu’ils doivent être condamnés par la profession médicale. Nous encourageons vivement les médecins à s’abstenir de participer à une euthanasie, même si la loi nationale l’autorise ou la dépénalise sous certaines conditions. Mais le suicide médicalement assisté et l’euthanasie sont légaux, bien que strictement encadrés, dans plusieurs pays et certaines de nos associations médicales nationales ont hâte que l’AMM modifie sa politique en la matière ».

L’AMM analysera ensuite les conclusions de ces conférences régionales et préparera la version préliminaire d’une prise de position qui sera examinée par son Conseil.

Promotion de la couverture santé universelle, l’AMM répond présente !

L’Association médicale mondiale s’engage, avec les douze million...

Les gouvernements du monde entier appelés à condamner les sanctions infligées à des médecins

L’Association médicale mondiale (AMM) a appelé tous les gouverne...