L’AMM appelle les pays non signataires à ratifier le traité sur les armes nucléaires


L’Association médicale mondiale appelle tous les États qui disposent d’armes nucléaires ou qui en dépendent à signer le traité sur l’interdiction des armes nucléaires. Le traité, qui interdit la mise au point, les essais, la production, la possession, le stockage, l’emploi ou la menace d’emploi d’armes nucléaires a été signé en juillet dernier par 122 États qui ne disposent pas de l’arme nucléaire.

Aujourd’hui l’AMM, avec d’autres organisations, presse toutes les puissances nucléaires et les États qui comptent sur les armes nucléaires que possèdent d’autres pays à signer ce traité dès qu’il leur en sera donné la possibilité aujourd’hui, au siège des Nations unies à New York.

L’AMM, l’IPPNW (association internationale des médecins pour la prévention de la guerre nucléaire), le Conseil international des infirmières et la WFPHA (fédération mondiale des associations de santé publique) ont signé une déclaration commune dans laquelle ces organisations se félicitent de l’adoption de ce traité, qui constitue « une avancée majeure vers l’élimination des armes les plus dangereuses jamais créées et de la menace existentielle que fait peser la guerre nucléaire sur l’humanité et la survie de toute forme de vie sur Terre ».

Le président de l’AMM, le Dr Ketan Desai, a déclaré : « Même une guerre nucléaire limitée géographiquement causerait d’immenses pertes humaines, ainsi que des cancers, des maladies chroniques, des malformations congénitales et des altérations génétiques. Ses conséquences sur l’écosystème terrestre seraient en outre désastreuses. Elle pourrait gravement compromettre la production alimentaire et menacer de famine une large partie de la population.

Nous partageons la conclusion du traité selon laquelle l’élimination des armes nucléaires est “la seule manière de garantir que les armes nucléaires ne soient plus jamais utilisées, sous aucun prétexte”.

Les États qui actuellement possèdent des armes nucléaires ou qui comptent sur les armes nucléaires possédées par d’autres doivent totalement, et de manière irréversible, démanteler leurs ogives, leurs programmes et leurs installations nucléaires et mettre fin à toutes les activités y afférentes, qui menacent la sécurité de tous, y compris leurs propres citoyens ».

L’AMM condamne la complicité de médecins dans les exécutions en Iran

L’Association médicale mondiale condamne la complicité des médec...

Lancement de la plateforme de formation de l’Association médicale mondiale

L’Association médicale mondiale (AMM), grâce à un partenariat st...