Message du Nouvel an de la Présidente de l’Association Médicale Mondiale


Permettez-moi en premier lieu de tous vous féliciter pour votre brillant travail cette année. Je remercie en particulier le  Secrétariat pour son soutien continu à l’AMM.

A l’aube de cette nouvelle année, en tant que médecins nous devons continuer à plaider pour le droit à la santé des communautés que nous servons et notamment les plus défavorisées. Peu importe où elles se situent, certaines n’ont en effet pas accès à la santé et à des soins de qualité. Nous avons le devoir de plaider en faveur d’un renforcement de nos systèmes de santé dans l’optique d’une couverture maladie universelle. L’environnement dans lequel naissent, grandissent, vivent et travaillent les personnes, ce que l’on appelle les Déterminants Sociaux de la santé, constitue l’une  de nos principales activités de défense/sensibilisation.  

La compassion, la compétence et l’autonomie professionnelle demeurent les principes sous-jacents à l’éthique médicale. Chaque médecin doit donc s’impliquer et plaider pour un  enseignement  de la médecine de qualité, pour les plus hautes normes éthiques possibles et pour des soins basés sur la preuve. En cette fin d’année nos pensées vont vers les médecins qui travaillent dans des pays tels que la Syrie, l’Israël, la Palestine, la Turquie et ceux qui se battent pour assurer un accès aux soins de santé dans des situations difficiles où parfois ils risquent leur vie et celle de leurs familles.  

A ce propos, l’AMM est partenaire  avec d’autres organisations du Projet Soins de santé en danger du Comité   International de la Croix Rouge (CICR) et agit pour la protection des établissements de santé et des personnels de santé dans les zones de conflit armé et dans d’autres situations d’urgence.

En tant que médecins et AMN, nous devons nous rallier à cette communauté et veiller à respecter  nos principes éthique, documenter et signaler les incidents, soutenir nos collègues dont la vie est menacée et travailler collectivement afin d’assurer la protection des établissements de santé, des ambulances et du personnel de santé dans les conflits armés et les autres situations d’urgence.

L’AMM continuera à défendre le droit des médecins à l’autonomie professionnelle et à la délivrance des soins de santé de qualité dont ont besoin les patients et les communautés.

Pour conclure, je vous souhaite ainsi qu’à vos familles de bonnes fêtes de fin d’année, la santé et la réussite pour 2014.

Dr. Margaret Mungherera
Présidente de l’Association Médicale Mondiale