Le Président turc prié d'abandonner les charges à l'encontre de défenseurs des droits humains


(24.06.2016) L’Association Médicale Mondiale et quatre autres organisations ont lancé un appel pour un abandon de toutes les charges à l’encontre de l’un des grands médecins turcs et deux journalistes militants et leur libération immédiate. L’appel coïncide avec la Journée Internationale de soutien des victimes de la torture (26 juin).

Dans un courrier adressé au Président turc, Recep Tayyip Erdoğan, l’AMM fait part de sa profonde inquiétude suite à la récente arrestation de trois personnes – Dr Sebnem Korur Fincancı, Présidente de la Fondation Turque des Droits de l’Homme   – et deux journalistes, Erol Önderoğlu et  Ahmet Nesin,  pour leur participation à une campagne de soutien du Journal de Özgür Gündem actuellement sujet à une enquête et menacé de fermeture.

Le courrier signé avec l’Association Médicale Turque, les Médecins pour les Droits de l’homme, le Comité Permanent des Médecins européens et le Conseil International de Réhabilitation pour les Victimes de la Torture, prie le Président Erdoğan de :

libérer les trois immédiatement et sans condition et d’abandonner toutes les poursuites à leur encontre « leur détention étant arbitraire et ne visant qu’à entraver la liberté d’expression et leurs actions en faveur des droits humains » ;

mettre un terme à tous les actes d’harcèlement et d’intimidation, y compris au niveau judiciaire, à l’encontre des défenseurs des droits humains et des journalistes ;

mettre un terme aux menaces perpétuelles adressées aux défenseurs des droits humains et de respecter les engagements de la Turquie et les dispositions de la Déclaration des Nations Unies sur les défenseurs des droits de l’homme ;

veiller en toutes circonstances au respect des droits humains et des libertés fondamentales conformément aux normes et instruments internationaux  concernant les droits humains que la Turquie a ratifiés.

Dans ce courrier les cinq organisations indiquent que les arrestations ne sont pas compatibles avec les normes internationales sur les droits humains, notamment la liberté d’opinion et d’expression comme mentionné dans la Déclaration universelle des NU sur les droits de l’homme de 1948 et précise :

« des média libres, indépendants et variés basés sur la liberté d’information et d’expression sont essentiels au fonctionnement d’une démocratie. Ils sont en effet indispensables pour protéger tous les autres droits humains.

De plus, Dr Şebnem Korur Fincancı est depuis longtemps engagée au niveau national et international dans la lutte contre les violations des droits humains, principalement la torture et les mauvais traitements. En tant que professionnels de santé, nous partageons totalement son engagement et nous soutenons ses actions en tant que Présidente de la TIHV pour lutter contre les violations inacceptables des droits fondamentaux. »  

Sir Michael Marmot, Président de l’AMM, a ajouté : « C’est terrifiant de constater aujourd'hui encore, ceux qui luttent pour nos droits et notre dignité sont ceux que l’on fait taire et que l’on emprisonne. C’est une honte pour la démocratie et ces arrestations  au moment de la Journée internationale de soutien aux victimes de la torture sont un triste paradoxe. »