L'Association Médicale Mondiale lance une alerte sanitaire sur le traitement des réfugiés


(28.03.2016) L’Association Médicale Mondiale fait part de son inquiétude face aux réfugiés rejoignant l’Europe et ne bénéficiant pas de soins de santé corrects.

Le Président de l’AMM, Sir Michael Marmot, a déclaré que le récent accord de l’UE signé avec la Turquie ne traitait  pas des problèmes humanitaires auxquels sont confrontés  les milliers de réfugiés au cours de leur  périlleux voyage depuis la Turquie et à destination de la Grèce.

« Nous lançons un appel aux dirigeants nationaux afin qu’ils placent les besoins des personnes au cœur de cette migration de masse. Leurs besoins en matière de logement, de  nourriture, de soins médicaux  et de dignité ont grandement été occultés à ce jour. En tant que médecins nous avons le devoir de parler des risques sanitaires de ces populations désespérées. »

« Nous sommes préoccupés par des questions telles que les déterminants sociaux de la santé,  la prévention des maladies, la disponibilité des soins et les autres domaines visant à prévenir la négligence, la maltraitance et l’exploitation. »

Dr. Bayazit Ilhan, Président de l’Association Médicale Turque, a déclaré :« Nous craignons que l’accord passé avec la Turquie ne suffise pas à répondre à ce qui est demandé, à savoir que les autorités civiles, militaires et politiques assurent des voies de transit sûres aux victimes des luttes et conflits locaux, régionaux et nationaux. Il fau y inclure des lieux sûrs et sécurisés pour abriter les migrants qu’ils soient en transit ou qu’ils aient atteint leur pays de destination finale. Il faut aussi inclure que les migrants, y compris ceux  aux frontières, soient traités de manière respectueuse de leur dignité. »