L’AMM demande expressément la fin des attaques en Turquie concernant la santé


(17.10.2015) L’Association Médicale Mondiale a lancé un appel pour que soit mis un terme aux récentes attaques contre le personnel de santé, les patients et les établissements de santé en Turquie.  

Lors de son assemblée annuelle à Moscou, l’AMM a soutenu une Résolution d’urgence pour  déplorer  les récentes attaques subies par le personnel de santé qui ont provoqué  des morts et des blessés sans parler du personnel mis en joue avec un fusil. Les délégués de plus de 50 Associations Médicales Nationales ont appris qu’un médecin, une infirmière et un chauffeur d’ambulance avaient été tués au cours des deux derniers mois.

Dr Bayazit Ilhan de l’Association Médicale Turque a expliqué à l’auditoire que l’on avait empêché  les blessés d'aller à l’hôpital et que des personnes étaient décédées faute de soins. 

« D’après ce que l’on sait, ces attaques utilisées délibérément comme   instrument politique   ont pour but d’intimider les gens ce qui les prive de leurs droits démocratiques. Les parties impliquées dans le conflit armé  ont l’obligation de protéger la délivrance de soins aux blessés et aux malades et de prévenir de telles attaques. »

Sir Michael Marmot, Président de l’AMM, a déclaré : « Les médecins et les autres personnels de santé ne devraient pas être entravés dans l’exercice de leurs devoirs. De telles attaques constituent une violation flagrante de la loi internationale sur les droits humains  et vont à l’encontre des principes fondamentaux de l’éthique médicale.

« Nous demandons à toutes les parties impliquées de respecter l’autonomie professionnelle et l’impartialité du personnel de santé et de respecter intégralement la loi internationale sur les droits humains  et les réglementations internationales apparentées. Nous voulons aussi que toutes les violations soient documentées et les auteurs poursuivis en justice. »