On demande aux gouvernements d'assurer des soins de santé complets aux réfugiés et aux migrants


(09.09.2015) Les responsables des médecins ont demandé aux gouvernements de veiller à ce que les migrants et les réfugiés bénéficient d’un accès complet aux soins de santé. Dr Xavier Deau, Président de l’Association Médicale Mondiale, a déclaré qu’il était essentiel que les soins de santé des migrants et réfugiés ne soient pas négligés dans le but d’économiser de l’argent.

Dr Deau a cité de nouvelles preuves émanant de l’Agence de l’Union Européenne pour les droits fondamentaux laissant à penser que les migrants dans l’UE sont souvent privés de surveillance sanitaire et de traitement préventif.

« Ces mêmes recherches montrent que les états membres de l’Union Européenne dépenseraient moins pour la santé des migrants en les traitant précocement plutôt que d’attendre qu’ils aient besoin d’être soignés en urgence.

La Déclaration de Genève de l’AMM est parfaitement claire : le devoir des médecins est de soigner tous les patients sans considération de leur origine ethnique, sexe, nationalité ou appartenance politique. La santé est un droit humain et il est essentiel que tous les migrants et réfugiés soient accueillis dignement et respectueusement.

« Je réitère l’appel lancé par l’AMM à toutes les parties impliquées dans le conflit syrien de veiller à la sécurité du personnel de santé et de leurs patients ainsi qu’à celle des établissements de santé et des moyens de transport médicaux.

« L’AMM demande de nouveau à ses membres de se rapprocher de leurs gouvernements afin de faciliter la coopération internationale aux Nations Unies,  dans l’Union Européenne ou dans d’autres instances internationales. L'objectif est de sécuriser la délivrance de soins de santé au peuple syrien et aux autres réfugiés et migrants. »