L'AMM condamne l'implication des médecins dans les sanctions inhumaines


(13.03.2015) L’Association Médicale Mondiale a condamné sans réserve la pratique consistant en Iran à impliquer des médecins dans l'application des sanctions aux personnes condamnées.

Suite au cas récent d’un homme iranien auquel on a volontairement ôté la vue pour avoir lui-même jeté de l’acide au visage d’un autre homme, l’AMM a écrit au chef suprême de l’Iran, l’Ayatollah Khamenei, pour condamner aussi bien ce châtiment inhumain que l’implication des médecins.

Dr. Xavier Deau, Président de l’AMM, a écrit : « Nous  condamnons fermement de tels châtiments inhumains. Cette cruauté n’est pas de la justice mais une forme de torture prohibée par la loi internationale. Il n’y a rien à gagner de tels agissements, uniquement de nouvelles souffrances.

« Nous sommes également très préoccupés de voir que des médecins sont impliqués puisqu’on leur demande de coopérer avec les autorités iraniennes pour que le châtiment soit appliqué. On demande donc aux médecins leur participation pour que la sentence puisse être mise en application. Ils prennent part à des actes de torture et à d’autres traitements cruels, inhumains ou dégradants. Il s’agit là d’une violation flagrante du principe fondamental de l’éthique médicale « Ne pas nuire ». Nous condamnons donc sans réserve cette abominable pratique.

« Nous demandons instamment aux autorités iraniennes de cesser immédiatement la mise en pratique de ces châtiments inhumains et de faire appliquer les condamnations exclusivement dans le respect de la loi internationale sur les droits humains. »

Dr. Deau a également lancé un appel à l’Ayatollah Khamenei pour que soient rapidement prises toutes les mesures pour répondre aux inquiétudes  et aux demandes de l’AMM concernant la sentence de flagellation de l’ecclésiastique  iranien Sayed Hossein Kazemeyni Boroujerdi qui purge actuellement une peine de 11 ans de prison et qui a urgemment besoin d’un traitement médical.