Soutien grandissant aux principes éthiques communs aux fournisseurs de soins de santé et de médicaments


(26.01.2015) La Fédération Internationale des Hôpitaux (FIH) et l’International Generic Pharmaceutical Alliance (IGPA) endossent les efforts des organisations représentatives des patients, des professionnels de santé et de l’industrie pharmaceutique pour reconnaitre des principes éthiques communs à l’échelon internationale qui doivent guider la fourniture de solutions de santé pour répondre aux besoins des patients.

  • Le mouvement global encourageant des pratiques éthiques célèbre le premier anniversaire de son Document cadre consensuel, qui s’accompagne de progrès à l’échelle nationale.
  • Les professionnels de santé peuvent se référer au document cadre consensuel, qui a potentiellement un impact sur des millions de patients de par le monde.

Genève le 26 janvier 2015 – La Fédération Internationale des Hôpitaux (FIH) et l’International Generic Pharmaceutical Alliance (IGPA) ont aujourd’hui endossé les efforts des membres fondateurs du Document cadre consensuel pour une collaboration éthique, qui promeut des principes éthiques communs à travers le monde qui doivent guider la fourniture de solutions de santé pour répondre aux besoins des patients.

Cet endossement a eu lieu lors du premier anniversaire du Document cadre consensuel par les membres, en marge de la réunion du Comité directeur de l’Organisation Mondiale de la Santé. Cet anniversaire a aussi vu la mise en œuvre et l’adaptation de ce Document cadre dans plusieurs pays. Les pays suivants étudient actuellement le développement d’un ensemble de principes directeurs pour des pratiques de santé éthiques, inspiré du Document cadre consensuel : Autriche, Belarus, Canada, Chine, Japon, Mexique, Russie, Philippines, Thaïlande et Royaume-Uni.

Parmi les signataires du Document cadre consensuel, on compte l'Alliance internationale des organisations de patients (IAPO), le Conseil international des Infirmières (ICN), l’International Federation of Pharmaceutical Manufacturers and Associations (IFPMA), la Fédération Internationale Pharmaceutique (FIP) et l’Association Médicale Mondiale (AMM).

« Le Document cadre consensuel est devenu plus fort aujourd’hui car ce texte s’applique à travers toute la communauté impliquée dans les soins de santé », a déclaré Dr. Xavier Deau, Président de l’AMM. « Les actions menées dans le cadre de ce Document cadre vont guider les interactions entre les millions de patients et infirmiers, pharmaciens, médecins, dentistes et hôpitaux, ainsi qu’avec l’industrie pharmaceutique qu’elle soit basée sur la recherche ou générique » a ajouté Stephen McMahon, Directeur exécutif par intérim de IAPO.

L’endossement aujourd’hui coïncide avec l’adoption des lignes directrices pour l’endossement du Document cadre consensuel. Le Document cadre ne se substitue pas aux codes et lignes directrices individuels ; il souligne et renforce plutôt les engagements pris par chaque organisation qui y a souscrit. Par l’endossement de ce Document cadre, les organisations partenaires, comme IGPA et FIH s’engagent toutes les deux au niveau mondial et national à des conduites et interactions éthiques qui maintiennent des normes élevées pour assurer le bien-être des patients à l’échelle internationale. Le document cadre consensuel n’est pas un document contraignant et ne prévoit aucun mécanisme officiel de mise en œuvre.

« Tous les partenaires signataires ont un intérêt commun dans la prestation de soins de qualité aux patients dans le monde entier d’une façon transparente et responsable » a déclaré Eduardo Pisani, Directeur général de l’IFPMA. « Nous sommes heureux que d’autres partenaires clés dans la fourniture des soins de santé aient endossé l’engagement pour des prises de décisions et des actions éthiques, transparentes et informées. Ceci permettra une plus grande responsabilité de tout le système de santé », ont ajouté Dr David C. Benton, Directeur exécutif du CII et Luc Besançon, Secrétaire Général et Directeur exécutif de la FIP.