L'AMM salue la plus vigoureuse prise de position sur la violence contre la santé


(22.12.2014) Le Président de l’Association Médicale Mondiale, Dr. Xavier Deau, a salué la nouvelle résolution de l’Assemblée Générale des Nations Unies  sur «Santé Mondiale et politique étrangère » exhortant les gouvernements à agir pour sécuriser les personnels de santé.  

« Il est appréciable que l’année s’achève sur la plus vigoureuse prise de position en provenance des NU et concernant les attaques subies par les personnels de santé » a-t-il déclaré. « « L’année dernière le nombre de morts et de blessés a augmenté parmi les personnels de santé alors que leur travail est de soigner les patients placés dans des situations souvent extrêmement difficiles ».

Pour Dr. Deau que l'on soit en période de guerre ou de paix, les établissements de santé doivent être à l’abri de la violence. Ils ne devraient jamais être attaqués et le personnel de santé ne devrait jamais être menacé ou intimidé. La Résolution des NU est dans la droite ligne des initiatives récentes du  Comité International de la Croix Rouge et de l’Organisation Mondiale de la Santé visant à protéger la santé contre la violence et que l’AMM a vigoureusement soutenues.

Dr. Deau a ajouté : « Cette Résolution est certes un pas dans la bonne direction – un pas pour lequel l’AMM a fait pression  – mais il reste encore beaucoup à faire.

‘Il est important que l’année prochaine nous continuions à surveiller les attaques où qu'elles soient et que nous collections des données afin les gouvernements et les autres parties impliquées dans les conflits redoublent d'efforts pour protéger les personnels de santé, les établissements de santé et les patients. Nous pourrons  ainsi contribuer à ce que les responsables de ces terribles attaques soient poursuivis en justice. »

« Lors du sommet du G20 le mois dernier, les dirigeants ont confirmé la nécessité de lutter contre Ebola et de renforcer les systèmes de santé. Dans cette optique il Il faut   un environnement sûr pour les prestataires de soins et les personnes à soigner. Le sommet H20 de l'AMM précédant le sommet du G20 a parlé des défis pour la santé que constituent les conflits armés et de la mission terrible et dangereuse des organisations humanitaires telles que le CICR pour assurer ces soins.  

« Sans une action immédiate des gouvernements et des autres parties impliquées dans les conflits, les systèmes de santé et les établissements de santé dans le monde continueront d’être mis à mal. Nous l’avons vu avec Ebola en Afrique, les conséquences peuvent être désastreuses pour le monde entier. »