L’Association Médicale Mondiale inquiète au sujet du camp irakien


(10.11.2014) L’Association Médicale Mondiale a fait part de sa grande inquiétude au Premier Ministre Irakien  à propos de la "situation sanitaire préoccupante » dans le camp Liberté, ancienne base militaire des Etats Unis à Bagdad et utilisée à présent pour abriter les Moudjahidine du Peuple  d’Iran précédemment logés dans le Camp Ashraf.

Dans un courrier adressé ce jour au Premier Ministre Hon. Dr. Haider al-Abadi, Dr. Xavier Deau, Président de l'AMM, tient les propos suivants : « Selon les témoignages et les rapports en provenance des organisations des droits humains, les droits fondamentaux des 2700 résidents – comme par ex. l’accès aux médecins et aux médicaments, la confidentialité de la relation médecin-patient ou le droit des patients à disposer d’un interprète et à être accompagnés d’infirmières  si nécessaire – sont fréquemment violés.  

« On cite également de nombreuses situations où l’on a empêché l’hospitalisation de patients et l'achat de médicaments. Dans d’autres cas, on a annulé des rendez-vous médicaux, retardé le transfert de patients à l’hôpital, refusé l’autorisation de sortir du camp pour se faire soigner. Ces obstructions ont conduit à une rapide détérioration de l’état de santé de plusieurs patients du Camp Liberté et même au décès de certains. »

Dr. Deau poursuit : « Nous sommes extrêmement préoccupés par cette situation qui révèle une violation flagrante des principes de l'éthique médicale et des droits humains. Le droit de chacun à jouir de la meilleure santé physique et mentale est une composante fondamentale des droits humains, inscrite dans l’article 14 du Pacte International sur les droits économiques, sociaux et culturels que l’Irak a ratifié en 1971.

« Nous demandons expressément aux autorités irakiennes de respecter leur engagement et d’intervenir d’urgence afin que les résidents du Camp Liberté aient totalement accès aux infrastructures médicales, aussi bien à l'intérieur qu’à l’extérieur du camp. Il est aussi essentiel que le personnel de santé travaille avec la certitude que les principes de l’éthique médicale tels que la confidentialité sont  intégralement  respectés. »