Le nouveau Président de l’AMM met l’accent sur l’impartialité des médecins


(10.10.2014) Dans son discours inaugural aujourd’hui, Dr. Xavier Deau, le nouveau  Président de l’AMM, a mis l’accent   sur l’impartialité des médecins à un moment où le monde vit une dramatique augmentation des conflits armés.

Dr. Deau, praticien généraliste à Epinal dans l’est de la France et Président de la Délégation aux  Affaires Européennes et Internationales du Conseil National de l’Ordre des médecins, a déclaré:

« Notre monde actuel  vit une  dramatique augmentation des conflits armés dans lesquels les valeurs de notre association sont constamment violées. L’impartialité demeure une valeur éthique incontournable tant  dans nos écoles que dans nos administrations et nos hôpitaux. Cette impartialité est la garantie d’un respect profond de nos différences culturelles et la négation de toute forme de fondamentalisme. 

"C’est la raison pour laquelle je demande à chacun d’être un artisan de la paix en observant strictement ces valeurs au sein son  Association, de son gouvernement  ainsi que vis-à-vis de ses patients. »

Dr. Deau qui a été intronisé Président devant les délégués médecins de plus de 40 Associations Médicales Nationales a parlé de sa vie de médecin à Epinal, débutée  en 1976. Il a relaté son travail dans une zone socialement défavorisée où il a créé un cabinet de consultation pluriprofessionnel et pluridisciplinaire afin de répondre aux besoins spécifiques des ménages socialement défavorisés.

Il a indiqué qu’au cours de son mandat de Président de l’AMM il s’efforcerait de poursuivre la mission de l'AMM, à savoir promouvoir les plus hautes valeurs d'éthique médicale  et assurer ainsi l'égalité en matière de santé. L’indépendance du médecin est l’une de ces valeurs que les autorités politiques, administratives, militaires et religieuses devraient respecter.

L’indépendance du médecin dans sa prise de décision est indispensable pour la relation médecin-patient et la meilleure solution pour des soins délivrés avec impartialité et en toute indépendance.

Il a ajouté qu’il s’axerait également sur  l'importance du secret professionnel et du consentement du patient en toutes les circonstances, y compris au cours des conflits armés ainsi que sur la promotion d’un enseignement d’une médecine de haut niveau et de qualité et sur la protection des données personnelles du patient, en cette époque de nouvelles technologies.