L'AMM lance un appel pour un renforcement des systèmes de santé africains afin de lutter contre Ebola


(22.09.2014) L’Association Médicale Mondiale a lancé un appel urgent pour un renforcement des systèmes de santé africains afin de lutter contre Ebola et les autres maladies fatales.

Dans une déclaration avant son Assemblée Générale annuelle à Durban en Afrique du Sud (8-11 octobre) où la crise Ebola sera discutée en urgence, l'AMM indique que la catastrophe actuelle illustre la faillite de certains systèmes de santé africains et souligne  combien il est urgent de toujours investir.

Tout en saluant le soutien que fournissent d’autres pays pour endiguer l’épidémie d’Ebola, Dr. Margaret Mungherera, Présidente de l’AMM, a déclaré : « Il est vital que les gouvernements dans les pays dévastés par le virus travaillent avec leurs professionnels de santé pour identifier les besoins. Leurs connaissances et expérience sur le terrain sont précieuses.

« L'aide est vitale pour aider les pays d'Afrique de l'Ouest à établir et à développer des services de santé  primaires basés sur les communautés afin de lutter contre toutes les maladies dont Ebola. C’est seulement ainsi qu'ils pourront endiguer l'explosion des maladies infectieuses et non transmissibles qui affectent toutes les communautés et les nations dans le monde. Il est également indispensable que tous les financements supplémentaires s'accompagnent d'une totale transparence.

« Il y a une chose que la crise Ebola nous enseigne: beaucoup de services de santé  dans le monde sont tout simplement dans l'impossibilité de faire face à de grandes épidémies. La promotion de la santé et la prévention des maladies sont les pierres angulaires d’investissements  intelligents et d’interventions de santé publique efficaces. Dans notre monde en développement, c’est  par  le recrutement, la formation, le soutien et la rémunération correcte du personnel de santé ainsi que par leur rétention et leur protection que nous pourrons agir. 

« Il nous faut des soins et des systèmes de santé universels pour aider ces pays à conserver leurs professionnels de santé et c’est maintenant que nous devons agir ». 

Dr. Mungherera a fait savoir quel’ Assemblée Générale de l’AMM discuterait des autres actions nécessaires pour faire face à la crise Ebola.