The Global Climate and Health Alliance


(15. 10. 2013)  COP19: la voie à suivre pour lutter contre  la plus grave menace sanitaire mondiale

Varsovie 15/11/2013 – Les organisations de santé et les organisations médicales mondiales se réunissent cette semaine à Varsovie pour faire comprendre combien il est urgent de protéger et promouvoir  en priorité la santé   dans les réponses politiques nationales qui sont apportées aux  changements climatiques.

Le Sommet mondial sur le climat et la santé 2013 se tiendra le 16 novembre 2013 en Pologne dans le cadre  des réunions COP 19 de la CCNUCC . Il est organisé par la Global Climate & Alliance (GCHA) conjointement à l’Association Médicale Mondiale et avec le soutien de l’Organisation Mondiale de la Santé.

Le Sommet mettra en lumière le dangereux impact  des changements climatiques sur le bien-être humain, les bénéfices pour la santé d’un plan d’action visant à limiter cet impact                                   et les efforts entrepris actuellement pour pérenniser  les systèmes  de santé. Ce sommet établira un  itinéraire à l’attention de la communauté sanitaire internationale qui vise à préparer les négociations sur le climat de 2015 à Paris.

La recherche montre que les changements climatiques sont déjà responsables de plus de 400.000 morts par an. Faute d’une volonté politique, ce chiffre va augmenter dramatiquement, l’impact des changements climatiques s’aggravant :  

- Les populations courant le risque de maladies infectieuses telles que la malaria pourraient atteindre jusqu'à 170 millions de personnes en Afrique d’ici 2030 et celles courant le risque de la dingue pourraient dépasser les 2  millions dans le monde d’ici 2080.

- Les changements climatiques aggraveront l’impact de la pollution atmosphérique urbaine déjà directement responsable de plus de 1, 2 millions de morts par an.

- L’impact des émissions de centrales au charbon en Europe est responsable  à lui seul de 18.000 morts prématurées et à quatre millions de journées de travail perdues, avec tous les coûts s’y rattachant à savoir près de 43 milliards d’euros par an.

- D’ici 2080, plus de 100 millions de personnes chaque année  risquent d’être exposées aux inondations côtières en raison de l’augmentation du niveau de la mer telle qu’annoncée.

La santé humaine est gravement menacée par notre incapacité globale à endiguer l’augmentation des émissions et à limiter  les changements climatiques. La GCHA estime que les stratégies visant à limiter rapidement et durablement les émissions et à protéger la santé doivent être mises en place suivant  un calendrier précis afin d’éviter de nouveaux  dommages et pertes.

En plus de lancer un appel aux gouvernements pour signer un traité lors de la COP 2015 à Paris, la GCHA encourage aussi la communauté internationale à s’assurer que les structures politiques, législatives et financières reflètent l’impact total des changements climatiques sur la santé et que les gouvernements dans le monde protègent la santé publique.

Le Sommet de la GCHA se tiendra le 16 novembre 2013 à Varsovie en Pologne. Pour y participer, veuillez vous inscrire sur www.climateandhealthalliance.org/summit.

Pour de plus amples informations sur la GCHA, veuillez contacter Nick.Watts@climateandhealthalliance.org ou appeler  +44 7568356513.