L'AMM demande expressément aux autorités turques de mettre un terme au déploiement excessif de la force


(05. 06. 2013) L’Association Médicale Mondiale a lancé un appel aux autorités turques pour que soit mis un terme immédiatement au déploiement excessif de la force contre les manifestants pacifiques et que soit garanti le droit à la liberté d’expression et de réunion.  Elle a également demandé une enquête indépendante et impartiale sur l’emploi excessif de la force et des poursuites judiciaires à l'encontre des fonctionnaires ayant maltraité les manifestants ou d’autres personnes du public.

L’AMM est intervenue à la demande de Association Médicale Turque en envoyant au Premier Ministre Recep Tayyip Erdogan un courrier au nom du Président de l’AMM, Dr. Cecil Wilson.

L’AMM écrit : »Ce courrier est en rapport avec les manifestations actuelles qui ont débuté de manière pacifique dans  le parc public Gezi à côté de la place Taksim d’Istanbul, le 27 mai dernier. L’Association Médicale Turque (TMA) a attiré notre attention sur la violence déployée de manière excessive à l’encontre des manifestants. La TMA fait état de centaines de blessés et d’arrestations suite à la  confrontation entre les forces de police et  les manifestants à Ankara ainsi que dans d’autres provinces dont Adana, Eski Ehir et Gaziantep. Selon nos sources, la plupart des blessures sont liées à l’emploi des canons à eau et des gaz lacrymogènes.

« L’AMM condamne fermement les moyens techniques de contrôle des foules et de prévention des manifestations comme par exemple les gaz lacrymogènes et les canons à eau abusivement utilisés en violation des droits humains ou d'une façon  disproportionnée par rapport aux besoins, ou contre des populations particulièrement vulnérables. »