L’AMM a pointé le faible taux d’immunisation des professionnels de santé


(21. 05. 2013) Le faible taux d’immunisation des professionnels de santé est inacceptable et a été pointé aujourd'hui par le Président de l’Association Médicale Mondiale, le Dr. Cecil Wilson.

Dans son intervention au cours d’un déjeuner séminaire pendant l’Assemblée Mondiale de la Santé à Genève, le Dr. Wilson a déclaré que la grippe saisonnière pouvait sembler une infection bénigne que l’on attrape tous les ans et dont on se débarrasse en une semaine mais qu’elle constituait en fait une sérieuse menace sanitaire mondiale, souvent occultée.

« La grippe n'est pas dangereuse, à première vue seulement. Selon l’Organisation Mondiale de la Santé, la grippe provoque chaque année près de 250.000 à 500.000 morts dans le monde. Le Centre américain de contrôle et de prévention des maladies (CDC) estime qu’une saison moyenne de grippe est à l’origine de dizaines de milliers de décès et de près de 200.000 hospitalisations en liaison avec la grippe, uniquement aux Etats Unis.

Dr. Wilson a déclaré que le risque de complications liées à la grippe est le plus élevé parmi les personnes âgées, les enfants jeunes, les patients souffrant de pathologies autres et les femmes enceintes. Ce sont là des populations fréquemment  dans l’entourage des professionnels de santé car présentes dans des cliniques, des hôpitaux et des cabinets médicaux.  

Il a ajouté : « Les professionnels de santé jouent donc un rôle important à la fois en matière de transmission et de prévention du virus. Bonne nouvelle : un vaccin contre la grippe sûr et accessible est disponible. Mauvaise nouvelle : le  taux d’immunisation des professionnels de santé demeure toujours faible ce qui est inacceptable, même dans les pays développés.

Selon le CDC, le taux de vaccination des personnels soignants était habituellement autour de 40% aux Etats Unis. Un changement s’est toutefois produit en 2010 lorsque les centres de soins du  département de l'administration des anciens combattants des États-Unis.ont vacciné 64% des employés dans le cadre de la campagne "Infection: Don’t Pass it On ».  

« Nous avons des preuves évaluées par les pairs que l’augmentation du pourcentage de professionnels de santé immunisés va de paire avec une baisse de la grippe dans les milieux médicaux. Nous savons aussi que les campagnes d’information sur l’immunisation sont efficaces. »

Dr. Wilson a déclaré qu’avec le soutien de la Fédération Internationale de l’industrie du médicament, l’AMM avait lancé une campagne mondiale de promotion de la vaccination contre la grippe parmi les médecins afin de protéger leur santé et celle de leurs patients. Avant de lancer la campagne, l’AMM a enquêté auprès de ses associations membres qui représentent 102 pays dans le monde. Toutes ont souligné le besoin d'avoir plus d’informations et de sensibiliser sur la nécessité d’immuniser les professionnels de santé. 77% des associations interrogées ont demandé des trousses avec des données et des chiffres qu'elles considèrent comme les supports de sensibilisation les plus efficaces, suivis par les ressources Internet et les lettres-types aux gouvernements.  

Il a dit que le fait de se faire vacciner contre la grippe est une opération de routine que chaque professionnel de santé devrait effectuer tous les ans. La pratique de la vaccination parmi les médecins a un autre avantage, celui d’encourager les patients à suivre l’exemple de leurs médecins, ces derniers étant les meilleurs modèles en matière de comportement sanitaire.

« Immuniser les médecins contre la grippe s’inscrit dans les normes de qualité dans le domaine des soins. En tant qu’organisation s’exprimant au nom de plus de 9 millions de médecins dans le monde, nous disons aujourd'hui que nous pouvons faire mieux ! ».

Vous trouverez ici la vidéo de la campagne d’immunisation contre la grippe de l’AMM, publiée aujourd'hui.