Les associations médicales arabes se rencontrent pour debattre de l'éthique de la détention


(29. 03. 2013)  Les dirigeants de 10 Associations Médicales Nationales des pays arabes se sont réunis  à Amman en Jordanie pour débattre des aspects éthiques de la santé en détention.

La rencontre, organisée par le  Comité International de la Croix Rouge et l’Association Médicale Mondiale, était axée sur les besoins sanitaires des prisonniers ainsi que sur le rôle des associations médicales nationales et de l’AMM pour améliorer la situation en prison.

Dr. Otmar Kloiber, Secrétaire Général de l’AMM, qui a participé à la rencontre, a fait ensuite les commentaires suivants : « Ce fut une réunion extrêmement réussie et productive et l’AMM espère que davantage de pays arabes soit se rallieront à l’AMM soit coopéreront aux discussions portant sur de multiples sujets difficiles auxquels est confrontée la région.

« J’ai souligné à la réunion que de nombreux domaines préoccupants pour les pays arabes sont actuellement traités par l’AMM et que nous avons un soutien très efficace de la part des associations médicales nationales de la région quant à la protection des médecins et de leurs patients.  L’AMM peut aider les associations médicales en matière de traitement éthique des détenus en plaidant pour le respect des normes internationales telles que la Déclaration de Tokyo sur la non implication des médecins dans la torture et les traitements dégradants et la Déclaration de Malte sur les grèves de la faim. »

Les trois jours de cette rencontre qui s’est terminée Jeudi dernier ont donné lieu également à une intervention du Dr. Hernan Reyes, autrefois membre du CICR. Il a parlé de la formation de l’AMM sur la médecine carcérale, premier outil pédagogique complet au monde concernant l’éthique dans ce domaine ainsi que sur les grèves de la faim et l’interdiction d’agir contre la volonté des grévistes.

Le Professeur Vivienne Nathanson de l’Association Médicale Britannique, a parlé de la relation entre la loi et l’éthique et souligné que les associations de médecins doivent s’impliquer dans l’établissement, la défense et l'application d'une politique d’éthique.  

Les représentants des Associations Médicales Nationales de Jordanie, d’Algérie, d’Iraq, de Lybie, de Tunisie, du Liban, de Mauritanie, du Yemen, de la Palestine et du Bahreïn étaient présents à cette réunion. Actuellement, seule la Tunisie est membre de l’AMM.