L’AMM se déclare en faveur d'un prix plancher à l'unité pour l'alcool


(15. 10. 2012)  Les pays cherchant à fixer un prix plancher à l'unité pour l'alcool ont reçu un grand soutien de l'Association Médicale Mondiale et de ses 102 Associations Médicales membres.

Lors de son Assemblée Générale annuelle à Bangkok, Thaïlande, les délégués de  l'AMM ont adopté une Résolution d'urgence stipulant que les mesures innovantes telle  que la fixation d'un prix plancher à l'unité pour l'alcool réduisaient la consommation moyenne d'alcool des gros consommateurs et des jeunes.

Dr. Vivienne Nathanson de l'Association Médicale Britannique a déclaré que les législatures, l'Ecosse comprise, avaient soit promulgué une loi soit étaient en train d'en étudier une qui leur permettrait de fixer un prix plancher à l'unité pour l'alcool. Un certain nombre de gouvernements, relayés par l'industrie de l'alcool, notamment en Europe, s'opposent à cette idée. La question porte dans le cas présent sur le droit d'un état à instaurer une politique de santé publique.

Il  est capital d'instaurer un prix plancher à l'unité parce que des pays comme le Royaume Uni, pays au monde où l'alcool est le plus taxé, sont confrontés à un énorme problème d'alcool. L'augmentation des taxes à elle seule n'est pas efficace et le prix plancher à l'unité est une manière de dire qu'il y a un prix au deçà duquel personne ne peut vendre de l'alcool. Cela aurait pour effet d'augmenter le prix de l'alcool pour le rendre moins abordable  et inverser la tendance à une consommation excessive.

La résolution indique que des recherches épidémiologiques et autres ont prouvé le lien existant entre le prix de l'alcool et le niveau de consommation.