L'AMM demande expressement aux autorités du Bahrein d'annuler les sentences d'emprisonnement


(27. 09. 2012) L'Association Médicale Mondiale a écrit au Ministre de l'Intérieur du Bahreïn, Shaikh Rashid Rashid Abdullah Al Khalifa, pour demander expressément aux autorités du Bahreïn d'annuler la sentence d'emprisonnement à l'encontre des professionnels de santé pour leur rôle dans les manifestations de l'an dernier.

La cour de cassation du Bahreïn doit faire savoir Lundi 1er octobre si elle suspend les sentences à l'encontre des neuf travailleurs médicaux. Six sur les neuf n'ayant pas achevé leur peine risquent de retourner en prison.

Le Dr. José-Luis Gomez do Amaral, Président de l'Association Médicale Mondiale a écrit au ministre dans ces termes :

 « Nous sommes très inquiets au cas où les professionnels de santé  seraient emprisonnés car ils seraient alors des prisonniers d'opinion détenus uniquement pour avoir pacifiquement exercé leur droit à la liberté d'expression et leur droit de réunion. Nous demandons donc expressément aux autorités du Bahreïn d'annuler la condamnation des professionnels de santé.

Nous ne saurions trop vous recommander de publier les résultats des enquêtes indépendantes concernant les accusations de torture et de mauvais traitements et de poursuivre en justice les responsables de ces actes. »

En juin, la Haute Cour Criminelle d'Appel du Bahreïn a maintenu les condamnations à l'encontre des travailleurs médicaux mais a réduit leur peine de prison.