Les leaders mondiaux de la santé demandent expressément la libération des professionnels de santé du Bahreïn


(22 mai 2012)  Les leaders mondiaux des professions de santé ont demandé personnellement au roi du Bahreïn d'abandonner toutes les charges à l'encontre des 20 professionnels de santé du Bahreïn.

Dans une lettre adressée au roi, les quatre leaders mondiaux représentant 24 millions d'infirmières, de kinésithérapeutes, de dentistes et de médecins ont exprimé leurs inquiétudes sur la loyauté et l'équité du procès des professionnels de santé dont le verdict est attendu pour le 14 juin. 

La teneur du courrier est la suivante : De plus, nous espérons que seront prises en considération  les conclusions du rapport d'enquête de la Commission Indépendante du Bahreïn concernant les accusations de torture. 

« Les professionnels de santé ont le devoir moral et éthique de soigner toute personne se présentant à l'hôpital, quelle que soit son affiliation politique, sa religion et son ethnie. Nous insistons sur le fait qu'il est extrêmement important de protéger les personnels de santé afin que ces derniers puissent remplir leur devoir qui est de soigner tout le monde en temps de paix ou de conflit.

« Nous lançons un appel pour que toutes les charges à l'encontre des professionnels de santé soient abandonnées et que ces derniers soient réhabilités afin qu'ils puissent continuer à soigner ceux qui en ont besoin. De plus, nous demandons expressément aux autorités de lancer  immédiatement une  enquête indépendante sur les accusations de torture ou de mauvais traitements de certains des accusés, de publier les résultats et de poursuivre en justice les responsables.

« Le monde aura les yeux braqués sur le Bahreïn le 14 juin 2012 au moment du verdict, étant donné que  celui-ci aura des répercussions dans d'autres pays. Au nom des professionnels de santé du monde entier, nous vous demandons avec insistance de respecter les droits humains des citoyens en abandonnant les charges et en libérant les professionnels de santé immédiatement. »

Le courrier a été signé par le Dr. Rosemary Bryant, Président du le Conseil international des infirmières, le Dr. Marilyn Moffat, Présidente de la la Confédération mondiale de kinésithérapie, le Dr. Orlando Monteiro da Silva, Président de la Fédération Dentaire Internationale et le Dr. José Gomes do Amaral, Président de l'Association Médicale Mondiale.