Le gouvernement turc est instamment prié de rétablir les pouvoirs de l'association médicale


(28 avril 2012)  Le gouvernement turc a été prié par l'Association Médicale Mondiale de rétablir la responsabilité de l'Association Médicale Turque en matière  d'autonomie professionnelle et d'autorégulation qu'il lui avait récemment confisquée.  

Les membres du Conseil de l'AMM, lors de la réunion de Prague, ont fait savoir qu'ils étaient extrêmement inquiets de ce que faisait le gouvernement turc pour réduire considérablement l'auto gouvernance de l'Association Médicale que lui avait donnée le parlement turc en 1953.

Le Conseil a fait appel à tous les médecins membres du parlement turc pour qu'ils n'oublient pas   leur mission de leadership  et pour qu'ils défendent  le droit de la profession médicale à l'autonomie et à l'autorégulation. Il a félicité l'Association Médicale Turque et ses membres au parlement turc pour avoir défié leur gouvernement.

Lors de la réunion de Prague les délégués des médecins turcs ont demandé de l'aide à l'AMM. Ils ont expliqué qu'à la suite du décret gouvernemental, leur l'Association Médicale ne détenait plus l'autorité pour établir et diffuser des directives éthiques pour les médecins, mener des enquêtes sur les accusations de mauvaise pratique de la part de médecins, fixer les sanctions disciplinaires à l'encontre des médecins ou établir un cursus d'études en médecine et de formation médicale permanente.

Ils sont particulièrement inquiets de voir que le gouvernement a retiré du texte du mandat  de l'Association Médicale la phrase "pour veiller à  ce que la profession médicale soit exercée et promue en conformité avec le bien-être et au bénéfice du public et des particuliers ». Résultat : l'Association ne peut plus aller à l'encontre des actions préjudiciables au droit à la santé, à la délivrance de soins, à la santé publique et au bien-être des patients. Les médecins perdent de leur indépendance et la santé de leurs patients en est affectée.

Dr. Mukesh Haikerwal, Président de l'AMM, a déclaré « Nous sommes très inquiets de ce que fait le gouvernement turc et aujourd'hui l'AMM exprime son vif soutien à  l'Association Médicale Turque en réaffirmant son engagement sans équivoque pour l'indépendance et l'autogouvernance de la profession médicale. »

« Nous lançons un appel à toutes  nos Associations Médicales Nationales membres et à tous les médecins de Turquie et du monde pour un ralliement à la promotion et à la défense de l'indépendance professionnelle, au droit à la santé et à la santé de la population turque ».