Les experts se rassemblent face à la violence armée mettant en péril les soins de santé


(23 avril 2012)  Londres - Les experts mondiaux de la santé vont  aborder la question des dysfonctionnements des  soins de santé  dus à la violence armée, lors de la réunion organisée pour la première fois pour traiter ce problème humanitaire majeur même si encore peu reconnu.

La rencontre « Soins de Santé en danger » organisée  aujourd'hui à Londres (Lundi 23 avril) s'inscrit dans un projet sur 4 ans destiné à traiter l'insécurité, la violence et les menaces mettant en péril la délivrance sûre et efficace des soins de santé dans les conflits armés et autres situations d'urgence. C'est la première série de  consultations d'experts qui auront lieu dans le monde entier afin  de remédier à ce problème qui laisse des patients non soignés, provoque la fermeture des cliniques   et entraîne la mort de personnes blessées et malades.

Les recherches menées par le Comité International de la Croix Rouge (CICR) mettent en évidence le fait que les gens meurent en grand nombre non pas parce qu'ils sont les victimes directs d'une bombe placée dans une rue ou d'une fusillade mais parce que les ambulances n'arrivent pas à temps, le personnel de santé étant empêché de faire son travail car les hôpitaux sont eux-mêmes la cible des attaques ou simplement parce que l'environnement est trop dangereux pour assurer la délivrance efficace de soins.

Les ambulances ont été utilisées lors d'attaques suicides en Afghanistan, des hôpitaux pourtant bien signalés ont été touchés par des tirs de roquettes en Lybie, des services d'urgence par des hommes armés  en Irak, des médecins assassinés en Somalie et des patients exécutés dans des véhicules sanitaires en Colombie.  

« Lors des luttes armées, on note une augmentation des besoins médicaux  et simultanément une diminution équivalente  de la délivrance de  soins. » a déclaré Vivienne Nathanson, Directeur des activités professionnelles de l'Association Médicale Britannique et intervenant à la rencontre de Londres. « La communauté médicale ne peut pas à elle seule solutionner ce problème mais nous devons étudier les mesures que nous, professionnels de santé, pourrions prendre face à cette situation devenue insupportable. »

Au cours de la rencontre de Londres, plus de 100 professionnels de santé et spécialistes des questions humanitaires élaboreront leurs propres recommandations sur ce que les gouvernements et les organisations intergouvernementales peuvent faire pour sécuriser l'environnement dans lequel sont assurés les soins de santé. De plus, le symposium étudiera la manière dont les professionnels de santé travaillant au milieu de la violence peuvent gérer les dilemmes liés au fait d'être témoin d'éventuelles violations de la loi internationale.

« L'éthique médicale est bien au centre des débats entre les professionnels de santé dans les situations de violence armée » a déclaré Robin Coupland, conseiller médical au CICR et auteur d'une étude sur la question. « Dans des environnements de violence les blessés et les malades se voient parfois refuser toute prise en charge. La discrimination consécutive à une situation de conflit polarisé entraîne des morts ».  

Ce symposium, organisé par le CICR, la Croix Rouge Britannique, l'Association Médicale Britannique et l'Association Médicale Mondiale, donnera lieu à un rapport public résumant ses principales constatations et recommandations.

La rencontre de Londres est axée sur le rôle des professionnels de santé mais d'autres manifestations cette année et l'année prochaine rassembleront les militaires et d'autres porteurs d'armes, les représentants de la société civile, diverses sociétés de la Croix Rouge et du Croissant Rouge et d'autres politiciens pour traiter ce problème de l'insécurité touchant la délivrance des soins.

Pour de plus amples informations, veuillez contacter :

Sarah Cotton, CICR Londres, tel: +44 207 877 7579 ou +44 786 041 2806

Sean Maguire, CICR Londres, tel: +44 207 877 7330 or +44 788 740 2632

Bijan Frederic Farnoudi (English, French, German), CICR Genève, tel: +41 22 730 2180 or +41 79 536 9259

Nigel Duncan, AMM, tel: +44 208 997 3653 or +44 7984 944 403

Pour en savoir plus sur la sécurisation des soins de santé, consultez :

http://www.icrc.org/fre/what-we-do/safeguarding-health-care/index.jsp

Pour en savoir plus sur le symposium, consultez :

http://www.icrc.org/fre/resources/documents/event/hcid-expert-panel-2011-12-09.htm

Consultez également :

http://www.redcross.org.uk/  

http://www.bma.org.uk/