L’Association Médicale Mondiale condamne les mauvais traitements infligés par des médecins en Syrie


(6 mars 2012) L'AMM s'est déclarée choquée par les reportages sur les médecins et d'autres personnes travaillant dans le domaine médical, coupables de maltraitance et  même d'actes de torture sur des patients en Syrie.  

Même si ces vidéos ne sont pas authentifiées, Dr. José Gomes do Amaral, Président de l'AMM, a publié une prise de position très ferme :

« Les médecins dans le monde seront horrifiés de savoir que des médecins  maltraitent et même torturent des patients en Syrie. L'AMM a constamment réaffirmé son soutien à la Déclaration de Tokyo qui fixe des directives claires quant à  l'interdiction faite aux  médecins de participer ou même d'être témoin d'actes de torture ou d'autres formes de châtiments cruels, inhumains ou dégradants.

« Nous soutenons toujours les médecins qui refusent de participer ou de tolérer de telles actions. Les médecins, tous sans exception, doivent dénoncer des actes de torture ou des traitements cruels, inhumains ou dégradants dont ils ont connaissance. Les associations médicales nationales ont aussi le devoir de soutenir publiquement ce principe fondamental de l'éthique médicale. 

« Là où les médecins ont prouvé qu'ils ne  respectaient pas  l'éthique médicale, quelles que soient les circonstances, ils doivent être jugés responsables et punis. »