Le Gouvernement Syrien est instamment prie de ne plus cibler les médecins


(26 octobre 2011) L'Association Médicale Mondiale lance un appel au gouvernement syrien pour qu'il ne cible plus les professionnels de santé au cours des émeutes anti-gouvernementales. 

Le plaidoyer de l'AMM fait suite au rapport d'Amnesty International publié hier et indiquant que le gouvernement syrien utilisait des médecins de Syrie comme des « instruments de répression «. Aujourd'hui (Mercredi) l'AMM a fait savoir qu'il était  intolérable que les médecins soient obligés soit d'obéir au gouvernement syrien soit de donner la priorité à leurs patients.

Dr. Mukesh Haikerwal, Président du Conseil de l'AMM, a déclaré : « Nous prions instamment le gouvernement syrien de donner instructions aux professionnels de santé de traiter tous leurs patients, quelles que soient leurs opinions religieuses ou politiques. Tout médecin refusant de soigner les patients ou même de les maltraiter devrait faire l'objet d'une véritable enquête.

Le rapport d'Amnesty est un autre terrible exemple de la façon dont les professionnels de santé sont ciblés en temps de conflit armé ou de troubles civils.  Les gouvernements doivent veiller à réunir les conditions nécessaires pour permettre aux médecins d'accomplir leur devoir éthique  qui est de soigner les malades et les blessés, dans toutes les circonstances.  Cela signifie que les médecins doivent avoir un accès aux patients, aux centres de soins et aux équipements et bénéficier d'une protection adéquate pour exercer leur travail.