Assemblée Générale de l’Association Médicale Mondiale


(17 octobre 2011) Les délégués de presque 50 Associations Médicales Nationales ont participé à l'Assemblée Générale annuelle de l'AMM à Montevideo en Uruguay du 12 au 15 octobre. L'Assemblée a officiellement noté que l'Association comptait désormais 100 Associations Médicales Nationales. Les sujets suivants ont fait partie des sujets discutés.

L'INDEPENDANCE DES ASSOCIATIONS MEDICALES

L'Assemblée a dénoncé les tentatives de certains gouvernements pour faire taire les associations médicales. Elle a expliqué que les gouvernements avaient placé leurs propres représentants à des postes de pouvoir pour  contourner le message des associations médicales. Les délégués ont exigé qu'aucun gouvernement n'interfère avec le fonctionnement indépendant des associations médicales nationales. Ils ont encouragé les gouvernements à travailler avec les médecins pour améliorer la santé de leurs populations.

LE TABAC ET LES ENFANTS       

D'après une prise de position adoptée au cours de l'Assemblée, près de 700 millions d'enfants dans la moitié du monde, respirent de l'air pollué par la fumée du tabac, notamment à la maison. Cela demande une action plus concertée pour protéger les enfants des effets du tabac, à savoir la création d'environnements sans tabac pour les enfants et le ciblage des parents fumeurs.  L'Assemblée a réitéré la politique de l'AMM sur l'interdiction de la vente, de la distribution et de l'accès aux cigarettes et aux autres produits dérivés du tabac pour les enfants et les adolescents ainsi que sur l'interdiction de la production, de la distribution et de la vente de sucreries dont l'aspect ressemble à celui du tabac.

Il a été également demandé à ce que soient  interdites la fabrication et la vente d'e-cigarettes.  L'Assemblée a déclaré qu'il fallait les interdire   tant qu'elles n'auront pas donné lieu à des recherches exhaustives, des tests et à une réglementation soit en tant que nouvelle forme de produit à base de tabac soit en tant que système d'administration de médicament.  Les délégués ont mis en garde contre le marketing auprès des enfants, notamment lorsqu'un arôme de fraise ou de chocolat est ajouté aux cartouches.

DÉCLARATION DE MONTEVIDEO SUR LA PRÉPARATION AUX CATASTROPHES

L'Assemblée s'est mise d'accord pour que l'AMM devienne le principal  canal de communication pour les Associations Médicales Nationales en cas de catastrophes naturelles ou humaines. Les délégués ont adopté une nouvelle prise de position sur la préparation aux catastrophes et sur la réponse médicale qu'ils ont baptisée Déclaration de Montevideo. Dr. Jose Gomes do Amaral, Président de l'AMM, a déclaré :

« Nous aimerions que les programmes de formation aux catastrophes soient plus complets pour les médecins dans toutes les spécialités et que les informations soient davantage partagées entre les associations médicales.

La Déclaration demande expressément aux médecins de travailler avec les gouvernements nationaux et locaux sur une planification plus efficace et sur les banques de données de santé régionales afin de contribuer aux efforts de secours médical. De plus, il faudrait renforcer les systèmes de communication directe avec les médecins et les autres prestataires de soins sur le terrain.

MÉDECINS et DOUBLE LOYAUTÉ

Les délégués ont approuvé la création d'un nouveau système de suivi pour  permettre d'auditer les cas de médecins impliqués dans des actes de torture. Ils ont décidé d'augmenter l'aide de l'AMM aux médecins placés devant une double loyauté. Tel est le cas des médecins dans les forces armées ou les prisons qui subissent des pressions pour violer leur éthique professionnelle.  

Dr. Mukesh Haikerwal, Président du Conseil de l'AMM, a déclaré : « Nous allons étudier les preuves fournies sur des médecins forcés de violer les droits humains et si nécessaire transmettre ces cas aux autorités concernées. Nous soutiendrons alors ces associations et leurs membres pour qu'ils résistent à de telles violations ».

LÈPRE

Les médecins ont été priés de montrer l'exemple pour lutter contre les préjudices et la discrimination envers les personnes atteintes par la lèpre et les membres de leurs familles.  

L'Assemblée a apporté son soutien à l'Appel Mondial pour rétablir la vérité sur de nombreux mythes et idées fausses au sujet de la lèpre qui est une maladie légèrement  infectieuse qui ne se propage pas par contact occasionnel. La prise de position en faveur de l'appel indique qu'il n'existe aucune raison d'isoler une personne malade de la lèpre. Pour mettre un terme à la stigmatisation, il faut sensibiliser davantage le public ce qui permettrait aussi de voir davantage de personnes demander à être traitées. De nouveaux cas seraient ainsi détectés plus tôt et le fléau mondial de la lèpre serait moindre.   

REVISION DE LA DÉCLARATION D'HELSINKI

L'Assemblée a débattu à nouveau sur le problème des contrôles par placebo dans la recherche clinique. Il a été convenu de procéder à une révision complète de la Déclaration d'Helsinki sur la recherche médicale. Le groupe de travail désigné fera son rapport ultérieurement.

TUBERCULOSE DANS LES PRISONS

Une alerte a été lancée sur l'augmentation de la TB dans les prisons et autres lieux de détention et aussi sur les nouvelles formes de TB pharmaco résistantes. Cela souligne la nécessité de considérer la santé publique comme un élément important dans le cadre de la réforme des systèmes carcéraux actuels.

Dr. Haikerwal a déclaré : « Les prisons peuvent être des endroits propices aux infections en raison de la surpopulation, du peu de lumière et de la mauvaise ventilation. Lorsqu'y ajoutent une mauvaise hygiène et nutrition ainsi qu'un accès limité à des soins adéquats, les prisons constituent un défi majeur de santé publique. Les prisonniers ont les mêmes droits en matière de santé et de soins que les autres. Cela signifie  que nous devons veiller à ce que les conditions carcérales ne contribuent pas au développement de la maladie ».  

PRÉSIDENT ÉLU

Dr. Cecil B. Wilson des Etats Unis a été élu  Président  pour 2012/13. Il prendra ses fonctions dans un an.  

MEMBRES

La candidature de membre des Associations Médicales Nationales de Trinidad et Tobago, de Tanzanie et d'Ouzbékistan a été acceptée.  

Des communiqués de presse ont été également publiés sur le Bahreïn, les conflits armés et le soulagement de la douleur.

REUNION INAUGURALE DU RESEAU MONDIAL DES JEUNES MEDECINS

La réunion inaugurale du réseau des Jeunes Médecins s'est tenue en présence de jeunes médecins du Chili, de Corée du Sud, du Brésil, du Canada, d'Allemagne, d'Uruguay, d'Australie et de Nouvelle Zélande. Des élections pour le mandat 2011/2012 ont eu lieu.  Xaviour Walker (Nouvelle Zélande) a été élu Président, Lawrence Loh (Canada) Président adjoint et Thorsten Hornung (Allemagne) Secrétaire.