L’AMM s’inquiète de la façon dont est traité l’ancien Premier Ministre Ukrainien


(22 août 2011) L'Association Médicale Mondiale a fait part de son inquiétude quant au refus des autorités ukrainiennes d'autoriser l'ancien Premier Ministre du pays, Yulia  Tymoshenko, à consulter un médecin indépendant pendant son procès.

Mme Tymoshenko déclare que son état de santé s'est sérieusement détérioré depuis son incarcération le 5 août. Elle demande à être examinée par son propre médecin. Elle est actuellement en prison, coupable d'outrage à la cour, lors de son procès pour abus de pouvoir au cours de son mandat.

Le tribunal lui a refusé la possibilité de consulter son propre médecin en déclarant que le personnel médical de la prison l'avait jugée à même de suivre son procès.

L'AMM a déclaré que toute personne était en droit, sans aucune discrimination, de bénéficier de soins médicaux corrects et que tous les patients avaient le droit d'être soignés par un médecin qu'ils jugeaient libre d'établir un diagnostic clinique ou de porter un jugement éthique, sans aucune interférence extérieure.

Entretemps, l'Union Européenne a également demandé aux autorités ukrainiennes l'autorisation pour son envoyé de consulter Mme Tymoshenko qui déclare que les accusations portées à son encontre sont liées à des motifs politiques.