Les agressions du personnel médical sont de plus en plus inquietantes


(17 mars 2011) Les dirigeants de l'Association Médicale Mondiale sont de plus en plus inquiets face aux menaces grandissantes que subissent les médecins et le personnel médical, pris dans des soulèvements et des manifestations de masse, partout dans le monde.

Les médecins qui ont soigné des blessés au cours de plusieurs révoltes récentes ont été tués ou agressés. Les toutes dernières agressions de médecins signalées proviennent de médecins de Bahreïn où selon Amnesty International sont commises  des agressions injustifiées et injustifiables et en infraction avec  les normes internationales relatives à l'application des lois.  Conjointement à Amnesty, l'AMM lance un appel aux autorités de Bahreïn pour que les agressions subies par les professionnels de santé fassent l'objet d'une enquête approfondie et indépendante et que les responsables de ces agressions soient jugés.

Dr. Wonchat  Subhachaturas, Président de l'AMM, a déclaré : « Nous recevons de plus en plus de rapports en provenance de la Lybie et d'ailleurs - au Moyen-Orient, au Mexique, en Inde et en Afghanistan - signalant des attaques visant le  personnel médical et les centres de soin. L'AMM a toujours condamné de telles attaques qui sont intolérables et qui vont à l'encontre des diverses conventions internationales et des déclarations de l'AMM.

Les médecins ont le devoir éthique de soigner leurs patients et les gouvernements celui de veiller à ce que les conditions soient réunies pour permettre à ces médecins de travailler'.

Lors de la réunion du Conseil à Sydney en Australie, le mois prochain, l'AMM discutera de ce qu'il faudrait faire de plus  pour protéger les médecins et les autres personnels médicaux, en temps de conflits armés. Il a été proposé de créer  un mécanisme international systématique de signalement et de documentation des actes de violence à l'encontre du personnel médical et des établissements.

Dr. Subhachaturas a ajouté: Les médecins ont un devoir précis qui est celui de soigner les malades et les blessés, en temps de paix comme en temps de conflit armé. Les règles de l'AMM stipulent clairement que les médecins doivent avoir un accès aux patients, aux centres de soins et aux équipements  ainsi qu'une protection adéquate pour exercer leur travail librement. Il faut leur assurer l'assistance nécessaire dont la libre circulation et une totale indépendance professionnelle.  

« Nous devons à présent étudier ce que la  communauté internationale doit faire pour rassembler  les preuves des attaques commises envers le personnel médical et les établissements de soins et ainsi pouvoir poursuivre en justice les responsables.