Les médecins devraient exhorter le public à se battre pour une amélioration des soins de santé


(15.10.2010) Le Dr. Dana Hanson, Président de l’Association Médicale Mondiale, demande aux médecins d’exhorter le public à se battre pour une amélioration des soins de santé.

(Dans son discours de départ du poste de Président lors de l’Assemblée Générale de l’AMM à Vancouver au Canada, le Dr. Hanson a déclaré que les crises financières se traduisaient souvent par une sévère coupe dans les budgets de santé « mais pourquoi le fait que le fardeau des maladies demeure inchangé voir augmente ne déclenche-t-il pas un tollé général ? »

(Au cours de son mandat de président, il a expliqué que l’AMM avait mis l’accent sur la santé et l’environnement – « quelque chose qui indépendamment des causes affectera concrètement la santé de combien de millions de gens. »

(Il a demandé pourquoi les patients étaient si étonnés lorsque les médecins leur en parlaient dans le cadre de leur exercice.

(Dr. Hanson a dit que c’était là juste deux exemples de domaines où l’AMM, en tant que partenaire des associations médicales nationales, pouvait contribuer à une prise de conscience du public afin que celui-ci coopère avec la profession médicale et les autres professionnels de santé pour que ses propres besoins en matière de santé soient pris en compte.

(Il a déclaré qu’au niveau mondial, les gouvernements n’avaient pas été formés par les bonnes personnes sur les questions de santé. Pourquoi le rapport final de la conférence de Copenhague l’année dernière sur les changements climatiques ne fait-il aucune référence à la santé ? Pourquoi 80% des observateurs provenaient du monde industriel et pourquoi le secteur de la santé et celui de l’environnement n’étaient-ils représentés que par une poignée d’experts ?

(Pourquoi les gouvernements écoutent toujours la Banque Mondiale et le Fond Monétaire International pour ce qui concerne la santé économique, souvent au détriment de la santé publique et individuelle ?

(Pourquoi les systèmes de santé sont-ils considérés comme des sources de dépenses alors qu’il a été prouvé qu’ils étaient bénéfiques pour l’économie ? Pourquoi avec une résurgence des maladies infectieuses et de la résistance aux médicaments, observe-t-on des pénuries en matière de médicaments et une absence d’innovation dans ce domaine ?

(« Une partie de la réponse à ces questions vitales réside dans le manque d’éducation de nos gouvernements et de notre industrie. Ils n’ont que des connaissances partielles. Le public et la profession médicale représentent pourtant une puissante force à laquelle aucun gouvernement ne pourrait s’opposer. L’Association Médicale Mondiale et les associations médicales nationales ont un rôle majeur à jouer, pas simplement au chevet de la société, bien au-delà. »