L’Association Medicale Mondiale apporte son soutien aux medecins s’opposant a une demande de chatiment


(24 août 2010) L'Association Médicale Mondiale apporte son soutien aux médecins en Arabie Saoudite qui refusent d’exécuter un châtiment  demandé par le tribunal  au motif qu’il constitue  une violation de l’éthique médicale.

Ce refus fait suite à une récente requête adressée aux hôpitaux par un juge d’Arabie Saoudite pour que soit puni  un homme ayant attaqué un autre homme de ce fait maintenant paralysé. La punition demandée consistait à lui sectionner la moelle épinière. 

Dr. Dana Hanson, Président de l’AMM, a déclaré : « C’est une terrible requête à laquelle tous les médecins doivent s’opposer. Comme le stipule clairement la Déclaration de Tokyo de l’AMM, aucun médecin ne devrait participer à des actes de torture ou à toute forme de traitement cruel, inhumain ou dégradant, quelle que soit la faute dont est suspectée, accusée ou reconnue coupable la victime de tels traitements. La Déclaration précise également qu’il est interdit de participer à la planification ou à la mise en œuvre de ces  traitements.

« Les médecins doivent toujours préserver leur indépendance éthique. La Déclaration de Genève stipule : « La santé de mon patient sera ma première considération ». Selon le Code International d’Ethique Médicale «Le médecin devra agir uniquement dans l'intérêt de son patient lorsqu'il lui procurera des soins qui peuvent avoir pour conséquence un affaiblissement de sa condition physique ou mentale. »

“Cela concerne tous les patients quel que soit leur statut.”