L'AMM réaffirme la Primauté des Patients dans la Recherche médicale


L'Association Médicale Mondiale a adopté une version révisée de la Déclaration d'Helsinki qui définit les principes éthiques de la recherche médicale impliquant des sujets humains.

Refusant de céder à la pression exercée par l'industrie et les agences de régulation, l'AMM lors de son Assemblée Générale à Séoul en Corée du Sud a réaffirmé son opposition à des pratiques ouvrant la voie à l'exploitation des sujets impliqués dans la recherche, notamment dans les pays en voie de développement.

En ce qui concerne les pratiques consistant à comparer de nouveaux traitements expérimentaux à des placebos plutôt qu'à des traitements existants, la Déclaration révisée spécifie que ce type de pratique n'est acceptable que dans des circonstances très précises, c'est-à-dire lorsque les patients recevant des placebos ne risquent pas de souffrir de dommages graves ou irréversibles.

La Déclaration révisée réaffirme également le droit aux sujets de la recherche de profiter de tous les bénéfices éventuels de la recherche, par exemple, un accès aux interventions identifiées comme bénéfiques au cours de l'étude.

De nouveaux paragraphes de la Déclaration révisée traitent du consentement à la recherche sur des matériaux humains tels que sang, tissus et ADN et sur des données humaines et exigent que les essais cliniques soient enregistrés dans une banque de données accessible au public.

La Déclaration révisée est le fruit d'une large consultation des associations médicales nationales, des chercheurs, des gouvernements et de l'industrie.

Dr. Eva Bågenholm qui a présidé le groupe de travail composé de cinq pays et qui a rédigé le projet de révision a déclaré que la consultation avait confirmé la pertinence et la clarté des dispositions de la Déclaration concernant la protection des sujets de la recherche.

L'AMM se tourne à présent vers les autres parties intéressées, notamment les gouvernements, afin que celles-ci ajustent leurs normes sur celles de la Déclaration, a-t-elle ajouté.