L'Indépendance Clinique des Médecins est essentielle pour assurer la Qualité des Soins médicaux déclare l'AMM


Des restrictions excessives en matière d'indépendance clinique, telles qu'elles sont imposées par les gouvernements et les administrations, ne vont pas dans l'intérêt des patients, selon une nouvelle Déclaration de l'Association Médicale Mondiale. La Déclaration sur l'autonomie professionnelle et l'indépendance clinique, approuvée aujourd'hui par l'Assemblée Générale de l'Association Médicale Mondiale à Séoul, en Corée du Sud, stipule que des restrictions excessives peuvent mettre en péril la confiance qui est une composante essentielle de la relation patient-médecin.

La Déclaration mentionne cependant que les médecins reconnaissent devoir tenir compte de la structure sanitaire et des ressources disponibles.

Selon la nouvelle Déclaration - adoptée en tant que Déclaration de Séoul par les délégués des 42 associations médicales nationales - l'élément fondamental de l'autonomie professionnelle et de l'indépendance clinique est l'assurance pour chaque médecin de pouvoir exprimer un jugement professionnel dans le cadre du traitement de ses patients sans subir d'influence inopportune de l'extérieur ou de tierces personnes. Les patients attendent de leurs médecins des recommandations cliniques pertinentes. Les gestionnaires hospitaliers et les mutuelles peuvent éventuellement estimer que l'autonomie professionnelle du médecin est incompatible avec une gestion prudente des coûts de santé. Toutefois, les restrictions que les gestionnaires hospitaliers et les mutuelles tentent d'instaurer en matière d'indépendance clinique peuvent aller à l'encontre des intérêts du patient. De plus, en ne laissant pas le médecin totalement libre de refuser des demandes de patients ou de familles concernant des services médicaux jugés inappropriés, ce sont les patients ou la société que l'on dessert.

Dr. Edward Hill, Président de l'AMM, a déclaré : "Dans cette nouvelle Déclaration, l'Association Médicale Mondiale réaffirme l'importance de l'autonomie professionnelle et l'indépendance clinique. Nous considérons ces éléments non seulement comme des éléments constitutifs de la haute qualité des soins et donc à préserver pour le bénéfice des patients mais aussi comme des principes essentiels du professionnalisme médical".