L'AMM entame la Révision de la Déclaration d'Helsinki


Les propositions de modification de la Déclaration d'Helsinki de l'Association Médicale Mondiale sur la recherche biomédicale ont amené à une révision du document pour la première fois depuis sept ans.

Un groupe de travail de l'AMM a suggéré plusieurs révisions mineures de la Déclaration qui ont été transmises aux associations médicales nationales pour commentaires.

En raison du grand nombre de parties potentiellement impliquées, le secrétaire général de l'AMM, Dr. Otmar Kloiber, a demandé à toutes les associations médicales nationales de mener les consultations dans leur propre pays et d'en faire la synthèse pour soumission à l'AMM. La consultation impliquera également toutes les organisations internationales concernées telle que l'Organisation Mondiale de la Santé et les associations médicales, les associations de santé et de recherche médicale.

Les commentaires doivent être adressés au plus tard le 25 février 2008 pour analyse par le groupe de travail. Une seconde mouture sera étudiée par le Comité d'Ethique Médicale et le Conseil de l'AMM lors de leurs réunions de mai 2008 puis transmise pour commentaires. La Déclaration révisée devrait être prête pour adoption à l'Assemblée Générale de l'AMM, à Séoul en octobre 2008.

La Déclaration of Helsinki, largement considérée dans le monde comme le document fondateur de l'éthique dans le domaine de la recherche, a été adoptée en 1964 et amendée cinq fois dont la dernière fois en 2000.

Parmi les changements actuellement proposés, certains concernent la protection supplémentaire à donner aux participants à la recherche biomédicale. Une clause devrait indiquer que le bien-être de l'individu prime sur les intérêts des sponsors de la recherche et sur ceux de la science et de la société.

D'autres changements ont trait au traitement des participants souffrant de dommages consécutifs aux interventions de recherche, à la possibilité pour le public d'accéder à un registre de tous les essais cliniques et à la nécessité de voir participer équitablement à la recherche la population précédemment sous représentée dans la recherche biomédicale, comme par ex. les enfants et les femmes enceintes.

Les rapports d'avancement figureront sur le site internet de www.wma.net.