Assemblée Générale de l'Association Médicale Mondiale


Lors de son Assemblée Générale annuelle à Copenhague du 3 au 6 octobre, l'AMM a discuté d'un certain nombre de questions dont les suivantes :

DANGERS POUR LA SANTE DES PRODUITS DERIVES DU TABAC

L'Assemblée a demandé à ce que les médicaments destinés à cesser de fumer et dont l'efficacité a été prouvée soient ajoutés à la liste modèle des médicaments essentiels de l'Organisation Mondiale de la Santé. Dr. Edward Hill, Président de l'AMM, a déclaré : la liste actuelle de l'OMS des médicaments pour les soins basiques contient un certain nombre de médicaments pour le traitement du cancer mais aucun pour un arrêt efficace du tabac. C'est un non-sens total".

L'Assemblée a demandé une série de mesures pour combattre les dangers pour la santé des produits dérivés du tabac, entre autres l'interdiction de fumer dans les facultés de médecine, les instituts de recherche biomédicale, les hôpitaux et autres établissements de santé et le refus de toute subvention d'ordre financier ou matériel de la part de l'industrie du tabac. Les délégués ont approuvé une prise de position stipulant que si la consommation de tabac actuelle continuait, il y aurait près de 10 millions de décès par an d'ici 2020 dont 70% dans les pays en voie de développement. La consommation de tabac a causé 100 millions de morts au 20e siècle et devrait en provoquer un milliard au 21e siècle faute de mesures efficaces. L'Assemblée a aussi demandé aux associations médicales de s'opposer à ce que le marketing du tabac se déplace des pays développés vers les pays moins développés.

ABUS EN MATIERE DE SANTE ET DE DROITS DE L'HOMME AU ZIMBABWE

Les associations médicales nationales ont été priées de dénoncer publiquement tous les abus des droits de l'homme et les violations du droit à la santé au Zimbabwe et à protéger activement les médecins qui sont menacés ou intimidés. Dans une prise de position faisant état d'un "effondrement du système de soins et d'une crise sanitaire publique au Zimbabwe", l'Assemblée a demandé à l'AMM de s'impliquer auprès de l'Association Médicale du Zimbabwe pour assurer l'autonomie de la profession médicale au Zimbabwe. Elle demande également à la ZiMA de réclamer une mission d'enquête internationale au Zimbabwe afin de faciliter des actions urgentes pour traiter les besoins sanitaires de la population. La prise de position encourage également la ZiMA à contribuer à l'éradication de la torture et des traitements inhumains et dégradants des citoyens du Zimbabwe et réaffirme son soutien pour une indépendance clinique des médecins soignant tout citoyen du Zimbabwe.

AMERIQUE LATINE

L'Assemblée a exprimé son inquiétude sur les dispositions qui seraient prises entre le gouvernement cubain et certains gouvernements d'Amérique Latine et des Caraïbes pour fournir des travailleurs de santé cubains en tant que médecins à ces pays, en court-circuitant en cela les systèmes en place pour protéger les patients et permettre de vérifier la crédibilité et les compétences des médecins. Les délégués ont approuvé une résolution demandant aux gouvernements en Amérique Latine et aux Caraïbes de collaborer avec les associations médicales sur toutes les questions ayant trait à l'agrément des médecins et à la pratique de la médecine et de respecter le rôle et les droits de ces associations médicales ainsi que l'autonomie de la profession médicale.

DIRECTIVES ETHIQUES POUR LA TELEMEDECINE

De nouvelles directives éthiques sur la pratique de la télémédecine ont été approuvées. Elles stipulent : "la télémédecine consiste à exercer la médecine à distance. Les interventions, le diagnostic, les décisions thérapeutiques et les conseils reposent sur des données cliniques, sur des documents et sur d'autres supports d'information transmis par des systèmes de télécommunication. Elle doit être utilisée uniquement dans les cas où le médecin et le patient se sont déjà préalablement rencontrés". Les directives appellent à une mise en place d'une législation nationale et d'accords internationaux concernant la pratique de la télémédecine comme par ex. la prescription en ligne, l'enregistrement du médecin, la responsabilité du médecin, le statut juridique des dossiers médicaux électroniques.

TRANSPLANTATION DES TISSUS

L'Assemblée a décidé que les incitations financières pour le don de tissus à des fins de transplantation devaient être bannies. Elle a déclaré que l'obtention des tissus doit toujours prendre en considération les droits de l'homme et les principes de l'éthique médicale. Toutes les autres étapes telles que l'approvisionnement, les tests, le traitement, la conservation, le stockage et l'attribution de prélèvements tissulaires, ne doivent pas non plus faire l'objet d'une transaction commerciale. L'échange international de tissus à des fins de transplantation doit être régulé correctement selon les standards reconnus.

Autres décisions prises par l'Assemblée

  • Un rapporteur sur l'indépendance et l'intégrité des professionnels de santé
  • Planning familial et le droit des femmes à la contraception
  • Pollution par le bruit

ELECTIONS

  • Dr Jon Snaedal, gériatre islandais, a été nommé Président de l'AMM pour 2007/8
  • Dr Yoram Blachar, de l'Association Médicale Israélienne, a été élu Président élu pour 2008-9
  • Dr Mukesh Haikerwal, Président sortant de l'Association Médicale Australienne, a été élu Président du Comité des Finances