Les gouvernements sont priés de diffuser des messages scientifiquement étayés sur la prévention du VIH/SIDA


L'Association Médicale Mondiale, réunie en Afrique du Sud, a réitéré son appel aux gouvernements pour un travail harmonieux avec les professionnels de la santé, leurs organisations représentatives et la communauté, dans le cadre de la lutte contre la propagation du VIH/SIDA.

Lors de son Assemblée Générale annuelle à Sun City en Afrique du Sud, l'AMM a adopté une résolution qui souligne que dans le cadre de la prévention, le diagnostic, le conseil et le traitement des patients VIH/SIDA ne doivent être assurés que par des médecins et du personnel sanitaire formés en la matière et que les patients VIH/SIDA doivent bénéficier d'informations précises, pertinentes et complètes afin de leur permettre de prendre des décisions éclairées sur leur traitement.

La réunion à laquelle participaient des médecins délégués de 42 nations, a également demandé aux gouvernements d'identifier et d'éliminer les obstacles empêchant les personnes d'effectuer un test et de suivre un traitement.

Dr Kgosi Letlape, ancien Président de l'AMM et actuel dirigeant de l'Association Médicale Mondiale Sud-africaine, a déclaré :

  • "La prévention est à la clé de la lutte contre VIH/SIDA et il est crucial que les messages sur la prévention et la prise en charge soient clairs et forts, sans ambigüité et scientifiquement étayés.
  • " En Afrique notamment, aucune stratégie anti VIH ne réussira sans donner un pouvoir d'action aux femmes ".