Devoir éthique des médecins en temps de conflit armé - rappel


Le devoir médical de tous les médecins est de traiter les individus avec humanité et respect en temps de conflit armé. Ce principe a été rappelé par l'Association Médicale Mondiale lors de son Assemblée Générale à Tokyo.

Les délégués de l'AMM de 40 pays se sont mis d'accord pour amender la politique de l'organisation sur le comportement éthique des médecins afin de mettre l'accent sur le fait qu'en temps de conflit armé les devoirs éthiques sont les mêmes que ceux en temps de paix.

La politique stipule clairement que pour les médecins, il est contraire à l'éthique de conseiller ou d'exécuter des procédures que l'état de santé du patient ne justifie pas ou qui affaiblissent la force mentale et physique d'un être humain, sans fondement thérapeutique.

La politique de l'AMM stipule que la recherche impliquant des expériences sur les êtres humains est strictement interdite sur toute personne privée de sa liberté, notamment les prisonniers civils et militaires et la population des territoires occupés. Le médecin doit toujours délivrer des soins avec un souci d'impartialité et sans discrimination basée sur les croyances, l'origine ethnique, le sexe, la nationalité, les appartenances politiques, la race, l'orientation sexuelle ou le niveau social.

La politique précise également que les gouvernements, les forces armées et autres ayant le pouvoir en main doivent respecter les Conventions de Genève afin de veiller à ce que les médecins et les autres professionnels de santé puissent soigner toute personne en temps de conflit armé. Les médecins doivent avoir accès aux patients, aux établissement et équipements médicaux et bénéficier de la protection requise pour exercer leur activité professionnelle en toute liberté.

A propos de ces amendements, Dr Yoram Blachar, Président du Conseil de l'AMM, a déclaré: "dans le monde actuel, il est plus important que jamais que les médecins soient conscients de leurs responsabilités éthiques en temps de conflit armé. Ils sont souvent confrontés à des situations extrêmement difficiles et j'espère que ces directives les aideront à être en conformité avec les plus hautes normes éthiques de la profession médicale".