Résolution de l’AMM sur la protection des établissements de santé et du personnel en Syrie


Adoptée par la 67ème Assemblée Générale de l'AMM, Taipei, Taiwan, Octobre 2016

L’Association Médicale Mondiale (AMM) note avec une grande inquiétude les attaques récentes et répétées des établissements de santé, des personnels de santé et des patients en Syrie, notamment à Alep. Ces attaques ont tué et blessé des civils et les plus vulnérables d’entre eux, les enfants et les patients. Depuis le début de la guerre en Syrie en 2011, on estime à 270 le  nombre d’établissements de santé attaqués et à 760 le  nombre de soignants tués. L’AMM est profondément inquiète de cette situation d’autant que les établissements de santé et le personnel devraient, conformément à la loi internationale, être protégés par les parties prenantes du conflit.

L’AMM dans ces conditions:

  • Regrette et condamne profondément les bombardements récents et répétés des hôpitaux d’Alep, en estimant qu’il s’agit là d’une violation des droits humains;
  • Réaffirme sa prise de position sur "Les soins de santé en danger"  et demande que tous les pays assurent la sécurité du personnel de santé et des patients dans les situations de conflit;
  • Lance un appel à tous les pays pour que soit totalement appliquée la Résolution des NU 2286 (2016) qui demande à toutes les parties impliquées dans des conflits armés de remplir intégralement leurs obligations fixées par la loi internationale, à savoir assurer le respect et la protection de tout le personnel médical et humanitaire  uniquement engagé dans des missions médicales, de tous leurs moyens de transport et équipements ainsi que des hôpitaux et autres établissements de santé;
  • Demande une enquête immédiate et impartiale sur les attaques des établissements de santé et du personnel et des actions à l’encontre des responsables, conformément à la loi du pays et la loi internationale.