Directives de l'AMM pour les interventions médiatiques promotionnelles des médecins


Adoptée par la 66ème Assemblée Générale de l'AMM, Moscou, Russie, Octobre 2015

Les media peuvent  effectivement  jouer différents rôles sur le plan de la communication médicale. Les médecins en tant qu’experts et professionnels peuvent contribuer à une meilleure santé publique en donnant des informations correctes sur la santé au public. Les média constituent un canal par lequel les médecins peuvent apporter leur contribution à la société via des interventions médiatiques  positives.

Toutefois de plus en plus de médecins interviennent fréquemment dans les media pour recommander des traitements ou des produits de santé non avérés et pour exploiter leurs interventions à des fins de marketing. Cela pose un gros problème.  Le public risque d’accepter facilement les  recommandations sans fondement  de certains médecins et d’en attendre des résultats irréalistes. La confusion et la déception en résultant  peuvent alors saper la relation médecin-patient. 

Cette question est plus grave dans certains pays où les systèmes médicaux sont différents et comportent aussi des médecines alternatives.  

RECOMMANDATIONS

L’AMM recommande les directives suivantes    concernant les interventions médiatiques des médecins afin de leur éviter une implication dans des activités commerciales éventuellement compromettantes sur le plan de l'éthique professionnelle et afin de contribuer à la protection des patients en veillant à ce que les médecins diffusent des informations exactes, actuelles et objectives.  

Diffusion précise et objective d’informations médicales scientifiquement avérées

Lors de leurs interventions dans les media, les médecins devront fournir des informations objectives et basées sur la preuve et ne pas recommander des procédures médicales ou des produits non avérés ou justifiés médicalement.

Un médecin ne devra pas employer des expressions pouvant favoriser des attentes irréalistes de la part des patients ou tromper  le public  sur la fonction et l’effet des procédures médicales, des médicaments ou d’autres produits.

Les médecins devront inclure des informations importantes, y compris les possibles effets indésirables et les risques lorsqu’ils expliqueront les procédures médicales, les médicaments ou d’autres produits.

Ne pas abuser des média à des fins publicitaires

Les médecins  ne devraient pas recommander  de produits  spécifiques, soit en présentant spécifiquement, soit  en mettant intentionnellement en avant le nom ou la marque d’un  produit.

Les médecins devront être  prudents quant à leurs interventions personnelles dans des programmes de télé achats. Le médecin ne devrait percevoir aucune rémunération pour les produits vendus.

Les médecins ne devront pas participer à une publicité sur les média portant sur des produits nocifs pour l’être humain et/ou l’environnement.

Préservation de l’intégrité professionnelle

Les médecins ne devront pas réclamer ou bénéficier d’avantages économiques    pour leurs interventions médiatiques autres que des  honoraires classiquement demandés pour une intervention.

Les médecins ne devront pas offrir d’avantages économiques au personnel  des média afin de  s’assurer de leurs interventions médiatiques.

Les médecins ne devront pas s’impliquer dans la promotion, la vente ou la publicité de produits commerciaux et ne devront pas tenir des propos mensongers ou exagérés concernant leurs qualifications, comme par ex. leur parcours académique, leur expérience professionnelle, leur spécialité médicale et se déclarer comme spécialiste, au bénéfice d’intérêts économiques d’une quelconque entité commerciale.