Prise de position de l’AMM sur les considérations éthiques concernant les stages de médecine dans le monde


Adoptée par la 67e Assemblée Générale de l'Association Médicale Mondiale Genève, Taipei, Taiwan, Octobre 2016

PREAMBULE 

  • Les stagiaires en médecine participent de plus en plus à des expériences en matière d’enseignement et de services dans le domaine de la santé. On les appelle communément « Stages de médecine à l’étranger » (International medical electives’= IMEs). Ces postes sont normalement à court terme, c’est-à-dire moins de 12 mois et s’effectuent souvent dans les établissements aux faibles ressources des pays à faibles et moyens revenus.  
     
  • Ces IME peuvent procurer une expérience pédagogique intéressante mais il faut soupeser les risques pour la communauté d’accueil, la structure qui les organise et le stagiaire. Des placements réussis contribuent à garantir des avantages mutuels et réciproques à toutes les parties. Ces placements reposent sur une compréhension acceptée des concepts dont l'absence de malveillance et le sens de la justice. 
     
  • Les directives éthiques publiées telles que Ethics and Best Practice Guidelines for Training Experiences in Global Health du groupe de travail sur les directives éthiques pour la formation globale en santé (WEIGHT) exhortent les entreprises sponsors (par ex. universités et organisations facilitant les stages) à  s’engager dans des partenariats durables avec les établissements d’accueil et les communautés locales. Il est également demandé à toutes les parties de travailler en collaboration à la création de directives et normes professionnelles concernant les stages de médecine. 
     
  • A leur tour, les stagiaires participant à des IME doivent adhérer aux principes éthiques figurant dans les documents éthiques de l’AMM dont la Déclaration de Genève, le Code international d’éthique de l’AMM et la Prise de position de l’AMM sur l’utilisation professionnelle et éthique des réseaux sociaux. 
     

RECOMMANDATIONS

L’AMM recommande donc ce qui suit :

  1. Les entreprises sponsors  travaillent  en étroite collaboration avec les établissements d’accueil et les communautés locales pour établir des directives professionnelles et éthiques sur les meilleures pratiques pour les médecins stagiaires à l’étranger. Les deux parties devraient s’engager activement à l’établissement de directives. L’organisation sponsor devrait étudier la candidature du stagiaire en utilisant de telles normes avant d’approuver cette candidature.  
     
  2. Les directives devraient être adaptées au contexte local et inclure le développement de partenariats durables, loyaux et avec des avantages mutuels entre les parties concernées,  les patients et la communauté locale dont la santé doit être la priorité.  Ces partenariats doivent tenir compte des directives de meilleure pratique, existant déjà dans de nombreux pays.  
     
  3. Les directives doivent considérer la sécurité des patients et de la communauté comme une absolue priorité et mettre en avant les procédures visant à garantir le consentement éclairé, la confidentialité du patient, la vie privée et la continuité des soins comme l’indique le Code International d’éthique médicale de l’AMM.
     
  4. Les directives devraient aussi mettre en avant les procédures pour protéger la sécurité et la santé du stagiaire et souligner les obligations du sponsor et des établissements d’accueil afin d’assurer une supervision adéquate du stagiaire à tout moment. Les établissements devraient envisager des moyens pour faire face à  d’éventuels désastres naturels, une instabilité politique et une exposition aux maladies. Des soins d’urgence devraient être disponibles.
     
  5. Le sponsor et les établissements d’accueil  ont la responsabilité de bien planifier les stages avec au minimum des  briefings avant le départ. Ces derniers devraient comporter une formation à la culture et à la langue, préciser l’interdiction de toute activité s’apparentant à une forme   d’exploitation, la mise à disposition de services de traduction/interprétariat   si nécessaire et la  présentation et l’assistance correctes dans l’établissement d’accueil. Un débriefing  devrait être prévu au retour du stagiaire  dont une analyse de l’éthique là où a eu lieu le stage, un soutien adéquat sur le plan émotionnel et médical.
     
  6. Le stagiaire devrait bénéficier d’un feedback et d’une évaluation pour le stage effectué afin de pouvoir bénéficier de crédits. Le stagiaire devrait avoir la possibilité d’évaluer la qualité et l’utilité du stage.
     
  7. Les stagiaires doivent être bien informés qu’ils ont le devoir de suivre les instructions données par les superviseurs locaux et de traiter respectueusement le personnel local et les patients.
     
  8. Ces directives et procédures devraient être révisées et mises à jour régulièrement au fur et à  mesure que les sponsors et les établissements d’accueil acquièrent ensemble de l’expérience. 
     
  9. Les Associations Médicales Nationales devraient établir les meilleures pratiques pour les stages de médecine à l’étranger  et favoriser leur adoption, autant que possible, en tant que normes par les organismes d’agrément nationaux et régionaux et leur application par les sponsors et les établissements d’accueil.