Résolution du Conseil de l'AMM sur le genocide au Darfour


Adoptée par la 170e Session du Conseil de l'AMM à Divonne les Bains, France, 15 Mai 2005

ETANT DONNE que l'on fait état du massacre de 300.000 Darfouriens et d'un million de personnes déplacées depuis début 2003, pour des motifs raciaux ou ethniques; et

ETANT DONNE qu'il existe des rapports officiels faisant état de tueries sauvages, d'actes de torture, de viols et de mutilations des hommes, femmes et enfants par le gouvernement du Soudan et ses milices alliées; et

ETANT DONNE que bon nombre de ces rapports, y compris celui de la Commission NU d'Enquête au Darfour, n'ont été publiés que récemment; et

ETANT DONNE que le génocide, tel qu'il est défini par la Convention des NU de 1948 sur la Prévention et la Répression du Crime de Génocide, est le fait de tuer ou d'anéantir des populations sur la base de leur identité raciale ou ethnique; et

ETANT DONNE que l'AMM, en tant qu'organisation médicale internationale militant pour la protection de la santé et des droits de l'homme pour tous, a exprimé son soutien aux droits de l'homme dans ses prises de position et déclarations dont entre autres, la Résolution sur les Droits de l'Home, adoptée par l'AMM à Rancho Mirage au cours de sa 42è Assemblée Générale et amendée par la 45e, 46e et 47e Assemblée Générale,

UNE RESOLUTION A DONC ETE PRISE par laquelle l'AMM condamne le génocide au Darfour et appelle ses AMN membres à faire pression auprès de leurs gouvernements et de la communauté internationale pour que des actions soient immédiatement entreprises afin que cessent les massacres massifs, les expulsions, les viols et la destruction au Darfour et afin de protéger la santé et la sécurité des réfugiés de la région.