Résolution de l'AMM sur le soutien à l'Association Médicale Brésilienne


Adoptée par la 64ème Assemblée Générale de l'AMM, Fortaleza, Brésil, octobre 2013

Des rapports crédibles font état d’un programme – « Mais Médicos » -  conçu par le gouvernement brésilien  et destiné à créer davantage d’écoles de médecine, à prolonger la formation médicale, à obliger les étudiants se trouvant en dernière année de médecine à travailler dans le secteur public et à attirer des médecins étrangers dans des zones reculées du pays et dans les banlieues les plus pauvres des grandes villes. Ce programme n’a pas fait l’objet d’une consultation de la communauté médicale et des écoles de médecine et repose sur un diagnostic erroné quant aux raisons de l’insuffisance des soins de santé au Brésil. Tel qu’il se présente, ce programme court-circuite les systèmes en place pour le contrôle des diplômes de médecine, des compétences et des connaissances linguistiques, destinés à protéger les patients.

L’Association Médicale Mondiale s’inquiète des risques encourus par les patients du fait d’un exercice de la médecine non réglementé, de l’insuffisance de compétences médicales, des possibles malentendus au niveau de la communication avec les patients et de la non compréhension de l’étiquetage des médicaments et fournitures médicales.

L’AMM dans ces conditions:

  • Condamne toute politique et pratique contraire aux normes acceptées en termes d’accréditation  et de soins dans le secteur médical ;
  • Lance un appel au gouvernement brésilien afin qu’il coopère avec la communauté médicale et les écoles de médecine sur toutes les questions relatives à la formation médicale, la certification des médecins et la pratique de la médecine, qu’il respecte le rôle de l’Association Médicale Brésilienne, porte-parole des médecins brésiliens et de la population ;
  • Exhorte le gouvernement brésilien, compte tenu de la gravité du sujet, à respecter le Code International d’Ethique Médicale qui guide la pratique médicale des médecins dans le monde entier.