Résolution du Conseil de l’AMM sur l’infection par le virus Zika


Adoptée par la 203ème Session du Conseil de l'AMM à Buenos Aires, avril 2016

Reconnaissant que l’OMS considère l’infection par le virus Zika comme une urgence sanitaire mondiale, l’AMM donne les recommandations suivantes :

  1. L’OMS coopère avec ECDC, CDC et d’autres organisations de contrôle des maladies pour mieux comprendre l’histoire naturelle et l’épidémiologie actuelle de l’infection par le virus.
  2. Les informations doivent être largement diffusées afin de conseiller et de protéger toutes les femmes et les hommes qui vivent ou voyagent dans des zones touchées par Zika et qui envisagent d’avoir un enfant. Parmi les conseils doivent également figurer des recommandations pour les femmes déjà enceintes et susceptibles d’avoir été directement exposées au virus Zika ou dont les partenaires vivent ou ont voyagé dans les zones touchées par  Zika.
  3. Les agences compétentes dont l’OMS devraient collecter des données sur l’efficacité des méthodes de contrôle du moustique, y compris sur la nocivité potentielle ou sur les effets tératogènes de l’utilisation de divers insecticides.   
  4. Le travail à faire sur les tests diagnostiques, les antiviraux et les vaccins devrait se poursuivre en mettant l’accent sur la fabrication d’un produit sûr pour les femmes enceintes. La recherche sur un tel produit devrait faire l’objet d’un financement public.  Lorsque de tels produits seront mis au point, les états devront veiller à leur mise à disposition et leur accès aux personnes courant le plus de risques.
  5. Les Etats ayant constaté la naissance d’un certain nombre de bébés avec une microcéphalie et d’autres anomalies du cerveau fœtal doivent s’assurer que ces nouveaux-nés seront correctement suivis par les services de santé et autres, que les familles bénéficieront d’une assistance pour un enfant présentant des anomalies de croissance. Dans la mesure du possible, les recherches sur les conséquences d’une microcéphalie devraient être publiées afin de mieux informer les futurs parents et permettre la mise à disposition d’excellents services.