Déclaration de l'Association Médicale Mondiale sur la Substitution Thérapeutique


Adoptée par la 42e Assemblée Médicale Mondiale Rancho Mirage (Californie, Etats-Unis), Octobre 1990
et supprimée à l'Assemblée générale de l'AMM, Santiago 2005

  • ÉTANT DONNÉ QUE: la substitution thérapeutique est une forme de substitution de produit pharmaceutique qui survient lorsque le pharmacien substitue un produit pharmaceutique de composition chimique différente à celui ordonné, de fait, par le médecin. Le produit ainsi substitué par le médecin appartient à un même groupe pharmacologique et thérapeutique de médicaments. Cependant, compte tenu de ce que la composition chimique diffère d'un produit à l'autre, il peut exister pour le patient des contre-indications.
  • ÉTANT DONNÉ QUE: la substitution de médicaments génériques se différencie totalement de la substitution thérapeutique. Elle consiste à substituer un médicament générique à un produit pharmaceutique portant un nom de marque. Toutefois, ces deux produits présentent les mêmes ingrédients chimiques actifs, la même force et la même forme de dosage.
  • ÉTANT DONNÉ QUE: la prescription d'un médicament représente l'aboutissement d'un examen délibératoire réfléchi entre le médecin et le patient dont le but est de prévenir, améliorer ou guérir une maladie ou un problème. Cet examen doit permettre au médecin de déterminer un certain nombre de données scientifiques, psychologiques et financières, et de choisir le traitement qui convient au patient.
  • ÉTANT DONNÉ QU' il appartient au médecin de diagnostiquer l'état du patient et de prescrire le traitement à suivre, y compris la prescription exacte des médicaments et médications.

IL EST RÉSOLU QUE l'Association Médicale Mondiale soutienne:

  1. pour le patient, l'individualisation de la thérapie sur la base des données cliniques complètes contenues dans le dossier médical, les résultats d'examen médical général, les examens de laboratoire appropriés et des facteurs psychologiques.
  2. pour le médecin, le maintien du pouvoir de prescription afin d'assurer au patient une organisation de soins satisfaisante.
  3. pour le pharmacien, la nécessité de se conformer scrupuleusement à la prescription par le médecin de la composition chimique, de la dose et de la forme du dosage du médicament.

IL EST AUSSI RÉSOLU QUE l'Association Médicale Mondiale s'oppose:

  1. au concept de substitution thérapeutique parce que la prescription qui s'ensuit ne tient pas compte de tous les éléments d'information et qu'elle peut par conséquent nuire à la santé du patient.
  2. à toute loi ou règlementation gouvernementale qui autorise la substitution thérapeutique.