Déclaration de l'AMM sur l'Emploi et l'Abus des Drogues Psychotropes


Adoptée par la 29e Assemblée Médicale Mondiale Tokyo (Japon), Octobre 1975 et
amendée par la 35e Assemblée Médicale Mondiale Venise (Itale), Octobre 1983
et supprimée à l'Assemblée générale de l'AMM, Pilanesberg, Afrique du Sud, octobre 2006

  1. L'emploi des drogues psychotropes relève d'un phénomène social complexe; il ne s'agit pas simplement d'un problème médical.
  2. Il est urgent d'instruire le public d'une façon non moralisatrice et non punitive, et de développer et démontrer les solutions pratiques au problème de la drogue. Les médecins, en tant que citoyens bien informés, devraient participer à de tels programmes.
  3. Les médecins devraient prescrire les drogues psychotropes avec la plus grande réserve et respecter strictement les indications médicales en veillant à ce que leurs prescriptions répondent à un diagnostic précis, à un conseil non pharmacologique approprié et à une utilisation prudente des substances pharmacothérapeutiques, ayant toujours à l'esprit des dangers possibles que peuvent présenter leur mauvais emploi ou leur abus.
  4. Les médecins devraient prendre la responsabilité de rassembler, compiler et fournir les renseignements disponibles concernant les risques pour la santé que peut provoquer l'emploi non médical de substances psychotropes, y compris l'alcool.
  5. La profession médicale devrait, en collaboration avec les gouvernements et les organisations concernées, s'assurer que ces informations sont largement diffusées, spécialement parmi les personnes ayant tendance à abuser des médicaments afin de surmonter leur stress, et également dans le but de permettre à chaque individu de prendre ses responsabilités.