Résolution du Conseil de l'AMM sur l'exode des compétences médicales


Adoptée par la 170e Session du Conseil de l'AMM à Divonne les Bains, France, 15 mai 2005
et supprimeée par la 66e Assemblée générale de l'AMM, Moscou, Russie, octobre 2015 

Etant donné que l'absence de personnel médical dans les pays en voie de développement, notamment en Afrique sub-saharienne, est actuellement l'un des problèmes mondiaux les plus graves et que l'impact de l'immigration du personnel médical des pays en voie de développement dans les pays développés est une composante importante de la crise,

Une résolution a donc été prise pour:

  1. Que l'AMM réaffirme sa Prise de Position sur les Directives Ethiques pour le Recrutement des Médecins au Niveau International de 2003, notamment le paragraphe 14: " Chaque pays doit faire tout son possible pour former un nombre suffisant de médecins, en tenant compte de ses besoins et de ses ressources. Un pays ne doit pas compter sur l'immigration pour répondre à ses besoins" et le paragraphe 15: " Chaque pays doit faire tout son possible pour retenir ses médecins dans la profession et dans le pays en leur apportant le soutien nécessaire pour atteindre leurs objectifs personnels et professionnels, en tenant compte des besoins et des ressources du pays".
  2. Que les pays développés aident les pays en voie de développement à augmenter leurs possibilités de formation pour retenir les médecins et les infirmières et parvenir ainsi à l'autosuffisance.
  3. Que les actions entreprises pour lutter contre l'exode des compétences dans ce secteur tiennent compte du droit à la santé des populations (Déclaration Universelle des Droits de l'Homme (1948), Article 25.1; Convention Internationale sur les Droits Economiques, Sociaux et Culturels (1976), Article 12.1.) et autres droits de l'homme individuels.
  4. Que l'AMM fasse de nouveau appel au groupe de travail sur les ressources en médecins afin de coordonner l'implication de l'AMM auprès de l'OMS dans le travail de planification des ressources en personnel médical pour les dix années à venir.
  5. Que l'AMM exhorte l'OMS à prendre le leadership pour ce qui concerne les enjeux mondiaux en matière de ressources en personnel médical; fasse prendre en compte par l'OMS les principes ci-dessus énoncés (1, 2 et 3) et demande à l'OMS d'organiser une table ronde au niveau mondial pour débattre des questions touchant aux ressources en personnel de santé.